1967 : Et James Brown créa 'Cold Sweat'

Lundi 1 Janvier 2007

1967 : Et James Brown créa 'Cold Sweat'
...ou plutôt James ET Pee-Wee Ellis créèrent Cold Sweat car c’est bel et bien aidé de son saxophoniste et accessoirement directeur musical de l’époque que Mister Dynamite attaqua le marché du disque en 1967.
Papa’s Got A Brand New Bag révolutionnait les rythmiques en 1965, Sex Machine serait l’acte fondateur en 1970, entre les deux, Cold Sweat s’impose comme l’acte de naissance du funk.
En 7 minutes 30, James Brown assoie une nouvelle vision de la musique : la sienne. Soit un style entièrement voué au rythme quelque soit l’instrument, un premier temps extrêmement percussif (le sacro-saint « One ») et un Soul Brother omniprésent qui guide instruments et musiciens, appelant ici son fidèle Maceo Parker à venir décocher un solo, sommant là le batteur de lâcher le break (ici à 4 minutes 20).
Les langoureux déhanchés rhythm'n’ blues ont fait place à de furieux coups de bassin ponctués par les attaques d’une section cuivres n’ayant pas son pareil pour tresser des motifs furieusement dansants. Et James Brown désormais chevauche à cru la rythmique millimétrée d’une musique qui devient de plus en plus sexuelle.
« Je ne peux m’arrêter de chanter », hurle Mister Dynamite à la fin du morceau.
40 ans après son cri résonne encore.


------------------- Encart publicitaire -------------------



FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE








--------- Encart publicitaire ---------