Interview - Benedic Lamdin (Nostalgia 77, Skeletons, ...)

Tru Thoughts – 2012

Vendredi 13 Avril 2012

Benedic Landin est de ceux que l'on appelle les hommes de l'ombre ; si peu de gens connaissent son nom, bien plus connaissent son travail. La reprise de "Seven Nation Army" des Whites Stripes avec Alice Russell, c'est lui. Un peu à l'instar d'un Quantic (qui a pour muse... Alice Russell, tiens), il a forgé son son dans un hip hop des plus léchés, pour ensuite le tremper dans un style plus instrumental. Comme Quantic, Lamdin est à la base de plusieurs excellents groupes, comme Skeletons ou Nostalgia 77.
De passage en France avec ce dernier projet, Benedic Lamdin nous a accordé une interview, entre deux balances, juste avant son concert.


Interview - Benedic Lamdin (Nostalgia 77, Skeletons, ...)
Wegofunk : Tes principaux projets (Nostalgia 77, Nostalgia 77 Octet et Skeletons) ont une base musicale jazz, peux-tu nous dire quelle est ta formation musicale ?
 
Benedic Lamdin : Je suis guitariste de formation mais je n’ai pas vraiment étudié la musique de manière académique. Je l'ai apprise au contact d’autres musiciens et en écoutant beaucoup de styles différents, principalement du jazz mais aussi de la soul/funk.
 

W : Quand on écoute la discographie de Nostalgia 77, il y a une réelle évolution. On passe d’un hip hop instrumental vers une musique plus jazz/funk ou soul, est-ce pour toi quelque chose d’important de ne pas te cantonner dans un style particulier, de faire évoluer ton son ?

B.L. : Oui en fait, ma musique évolue souvent en fonction de mes rencontres. Au début j’écoutais beaucoup de hip hop puis j’ai commencé à jouer avec des musiciens plus jazz. Dernièrement j'ai surtout fréquenté des auteurs et des chanteuses et c’est pourquoi The Sleepwalking Society est plus simple et possède plus de parties vocales. Selon moi tu dois puiser l'inspiration dans l'instant, ma musique est le reflet du présent. 



W : Cette place plus centrale pour le chant, c’est une nouvelle direction sonore ?
 
B.L. : Faire des instrumentaux m'intéresse toujours. Il y a peu de temps  j’ai fini un disque avec le groupe avec lequel je tourne en ce moment. Il est principalement axé sur le jazz, un jazz très libre mais c’est vrai qu’en ce moment j’écris beaucoup plus de chansons que d’instrumentaux. Par exemple Josa Peit (Chanteuse du dernier album) sera encore présente sur le prochain Nostalgia 77 et je vais continuer encore dans cette voie et la développer. J’aime diversifier mon son, cela peut parfois surprendre ceux qui m’écoutent car ils ne savent pas ce que va être la suite mais c’est ma manière de faire. 
 
 
W : Le dernier Nostalgia 77 se nomme Sleep Walking Society, Qu’est-ce que tu voulais dire avec ce titre ?
 

B.L. : C’est parti de la chanson Sleep Walker qui évoque un homme traversant sa vie comme un somnambule. J’avais aussi à l'esprit cette vision d’un petit club de vieux, de « Sleep Walkers », où ils peuvent se réunir en buvant du thé. Mais pour en revenir au nom de l’album, il y avait cette idée d'une société en autopilote, qui se laisse porter ...
 
            


Interview - Benedic Lamdin (Nostalgia 77, Skeletons, ...)
W : Tu es impliqué dans beaucoup de groupes comme les Skeltons, Nostalgia 77 ou Nostalgia 77 Octet (formation plus jazz) , où en êtes-vous avec ce dernier groupe ?
 
B.L. : Je n’ai fait que deux ou trois disques avec Nostalgia 77 Octet . J'avais créé ce groupe afin d'expérimenter en live certains de mes morceaux mais on a dû arrêter ce groupe. Il ne reste plus que le bassiste et le pianiste avec qui je joue notamment sur cette tournée. Il y avait beaucoup de musiciens dans cette formation et ils ont pris d’autres routes pour faire d’autres projets et malheureusement le batteur est mort …


W : Il y a toujours un esprit soul à travers tes projets, comment cette musique t'as inspiré ?
 

B.L. : Je suis un grand fan du son des vieux labels mais je retiendrais surtout Al Green et le travail de Willie Mitchell sur Hi Records qui avait un son énorme.


W : En 2008, tu as fait un album de remix, One Offs, Remixes & B-Sides où tu remixais tes propres morceaux, ce qui est en général fait par d’autres. Est-ce pour toi un plaisir de retravailler tes morceaux ?
 

B.L. : Parfois oui si on peu entendre le morceau d’une autre manière et le retravailler pour voir si ça marche, lui donner ainsi une deuxième vie.

                                                            (Remix d'un titre des New Mastersounds)

                                                  


Interview - Benedic Lamdin (Nostalgia 77, Skeletons, ...)
W : Tu travailles sur plusieurs projets en même temps mais tu produis aussi d’autres artistes comme Lizzy Parks, est-ce quelque chose d’important pour toi de travailler dans l’ombre d’un autre artiste, la production et le travail de studio ?
 

B.L. : Elle avait fait quelques chansons et voulait que je l’enregistre parce qu'elle savait que c'est aussi une autre facette de mon travail. En fait j’enregistre plus les autres que moi ! Tu apprends beaucoup des gens avec qui tu travailles, d’ailleurs j'ai rencontré les musiciens de ce soir lors d’une session d’enregistrement et de ce fait le groupe est souvent amené à changer.
 
 
W : Pourquoi as-tu créé ton propre label, Impossible Ark ?
 
B.L. : Je l’ai fondé avec mon bassiste. A cette époque on commençait Nostalgia 77 et l’on bossait énormément ensemble. Le studio est vraiment quelque chose d'important pour nous et il y avait tant de musiciens talentueux et de musique diffétentes autour de nous, des sons qu’on aimait beaucoup. On a décidé que l’on devait enregistrer tout cette effervescence. Pour la musique que l’on pratique il n’y a pas forcément de marché et l’on tire ces disques à des centaines ou des milliers d’exemplaires, de plus la plupart du temps les pochettes sont faites par des amis chez moi. C’est passionnant et excitant mais il faut énormément s’y investir. 

 
W : Pour finir ton premier album s’appelle Songs For My Funeral
 
B.L. : Un album très morbide
 
 
W : Et bien justement quel serait ta playlist pour ton enterrement ?
 
B.L. : Mince personne ne m’avait demandé ça avant, je ne sais pas trop … en fait j’avais choisi ce titre surtout pour faire l’intello mais c’est drôle car en y réfléchissant ma femme m’avait demandé il y a quelques années une liste de chansons pour mes funérailles mais je ne l’ai toujours pas faite. Je devrais peut-être me poser pour y réfléchir. Mais peut-être quelque chose de marrant … 

W : I Will Survive ?

B.L. :  Oui ! Ou une polka, une bonne polka russe.

A défaut la playlist du quotidien de Benedic Lamdin
 
1) Allsop, Stanley, Vosloo and Giles - Moonlight In Vermont (Impossible Ark Records)
2) Dr. John - Peace Brother Peace (In The Right Place ATCO Records)
3) Jeb Loy Nichols - Disappointment (The Jeb Loy Nichols Special Decca Records)
4) The Golden Age of Steam - Welcome To Bad Country (?)

Label: Tru Thoughts
Site: Nostalgia 77
  
Remerciements à Raphi la Rafinerie

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE