Interview - Pierre Chrétien (Slim Moore & The Mar-Kays / Souljazz Orchestra)

Mardi 11 Octobre 2011

Comme Clark Kent qui dans sa cabine téléphonique se change en Superman, The Souljazz Orchestra rentre en studio dans ses tuniques colorées et en ressort sapé comme pour une Soul Revue. Plus de transes tribales, place à de la Soul orchestrée ; plus d’échappées musicales en roue libre, le Jamaïcain Slim Moore a pris les commandes vocales de ce groupe désormais nommé The Mar-Kays.
Bobby Womack, Curtis Mayfield et, bien sur, le Black Moses Isaac Hayes, sont les modèles à suivre. En même temps, on a vu pire comme références…


Interview - Pierre Chrétien (Slim Moore & The Mar-Kays / Souljazz Orchestra)
Ca vous a pris du temps pour faire cet album ?
Oui et non. Ce qui a pris le plus de temps ça a été d’incorporer Slim dans les chansons qu’on avait écrit. On a beaucoup travaillé à deux, moi à la guitare et lui au chant. Quand Slim a été prêt, tout s’est fait rapidement puisque qu’avec les musiciens de Souljazz on a quand même beaucoup d’expérience et on est habitué à jouer ensemble.

Je suppose que c’est difficile de boucler ce genre d’album compte tenu du nombre de musiciens etc…
C’est certain ! On a tout fait nous même sans label donc oui, c’est l’album qui nous a coûté le plus cher si on le compare aux albums de Souljazz et même si ceux-ci sont moins gros et moins ambitieux. C’est sur que ça a été difficile, mais on voulait quand même mettre le paquet ! Ca nous a pris environ un an a travailler au rythme des rentrées d’argent. Le fait d’avoir reçu une aide du gouvernement de l’Ontario nous a définitivement aidé. Il y a tellement de groupes qui font ça plus simplement avec guitare, basse et batterie qu’on a eu envie de faire quelque chose de beaucoup plus compliqué. Et c’est surtout ce genre de Soul qu’on adore ! Ce qui est intéressant avec la Soul c’est cet aspect crasseux et terreux du Blues et du Funk qu’on peut marier avec de grands arrangements de musique classique ou de musique de films. Je trouve ça réellement très intéressant. C’est important de garder cette saleté sinon ça n’est plus du Soul-Funk, ça devient de la musique d’ambiance toute légère. Un peu comme ce disco très orchestré qui au final manque d’âme. Comme une formule qu’on applique à la lettre.

C’est la première fois que tu dirigeais une formation si importante ?
En musique populaire oui, mais j’ai déjà écrit des œuvres classiques modernes qui ont été jouées par l’orchestre symphonie d’Ottawa.

De la musique classique ?
Oui, oui ! J’ai écrit une symphonie en un mouvement qui combine la musique folklorique éthiopienne et des orchestrations. C’était assez intéressant. Une symphonie qui dure une quinzaine de minutes.

Interview - Pierre Chrétien (Slim Moore & The Mar-Kays / Souljazz Orchestra)
C’est possible de refaire Slim Moore sur scène ?
Sur scène on est obligé de réduire les arrangements puisqu’on passe de 25 sur l’album à 9 sur scène. Mais on se débrouille ! On repense certains arrangements qu’on fait à la guitare ou aux cuivres. Parfois on est aussi obligé d’abandonner complètement certaines parties. Slim est la vedette du groupe, on est tous là pour l’accompagner et pas pour prendre le dessus donc, on a été obligé d’apprendre à jouer un peu plus simplement pour ne pas prendre trop de place et l’écraser. On laisse des petits soli ici et là mais on essaie de garder les morceaux courts même si en live on prend un peu plus de liberté. On étire plus. Sur l’album on voulait absolument garder le format 4 minutes.

Cette sortie sur Marlow Records, votre propre label, c’est un choix ou une obligation ?
Un peu des deux ! On l’avait présenté aux gens de Strut qui au début étaient très enthousiastes puis moins par la suite du fait que personne ne connaissait Slim Moore. Ils n’ont pas voulu prendre le risque. D’autres labels plus petits étaient également intéressés mais on ne le sentait pas donc on a décidé de le sortir nous-mêmes. Pour l’Europe et le Japon on travaille avec Cosmic Groove.

Et Souljazz alors dans tout ça ?
On travaille sur le prochain ! C’est assez avancé puisque toutes les parties instrumentales sont enregistrées, il ne nous reste que les voix à faire. Ca sera plus électrique avec des vieux orgues, des guitares et beaucoup plus de gens. Un griot du Sénégal va venir chanter sur une bonne partie de l’album, d’autres musiciens aussi, des Jamaïcains, des Mexicains. Ca va être un anti Rising Sun qui, lui, était beaucoup plus acoustique. Ca va être intéressant.

Propos recueillis le 2 septembre 2011.


------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE