James Brown - It's A Mother

Polydor - 1969

Mercredi 11 Février 2009

Il est midi à ton montre ? Il est déjà 14 h à la sienne. James accélère encore et toujours et va vite. Très vite. Toujours en avance sur les autres qui ne voient passer qu’un bolide laissant une trainée de poussière derrière lui, James est à ce point le meilleur qu’Il anticipe même les attentes du public. La jeunesse veut danser ? La jeunesse veut transpirer ? Qu’elle ne s’inquiète pas, James Brown est là !


James Brown - It's A Mother
James Brown le révolté n’est pas encore descendu dans le sillon, mais James Brown le chanteur de rythm n’ blues commence à s’en aller sur la pointe des pieds. Et sans tour de chauffe Son Altesse attaque dans le vif avec Popcorn enfonçant un clou déjà planté bien profondément par le matriciel Cold Sweat : désormais plus d’ondulations, place à des cuivres endiablés qui percutent comme un coup de rein. Enchainement immédiat avec le Mashed Potatoes, soit un de ces morceaux décrivant avec précision les pas à effectuer pour assurer un max avec cette nouvelle danse. Par beaucoup ce genre d’exercice est irritant et débile, prenez un bon vieux disque de yé-yé et vous verrez de quoi il en retourne. Mais James avec cette habitude de prendre les titres à bras le corps et ce juice incomparable pourrait transcender n’importe quoi, même la recette du gâteau au yaourt. Avec ce départ en trombe, James a déjà mis tout le monde hors jeu et pourrait s’arrêter là. Mais non. Number One est un état d’esprit qui nécessite d’en imposer toujours plus. Commandant en chef de ses forces musicales, le Soul Brother fait un étalage de puissance avec un extrait de There Was A Time capté live où Il mène à la baguette une audience qui devient un chœur géant poussant des Uh ! à sa gloire.
Bouillant, bouillonnant, à la limite de l’explosion, James est un alambic duquel sort un mojo hautement inflammable. Et c’est Maceo qui joue le rôle de l’étincelle. James et Maceo, combien de poumons ont-ils à eux 2 ? Le premier partage son temps entre 3 activités : chanter, aboyer sur son orchestre et assigner le second à venir donner la foudre cuivrée.
Pour couronner le tout, le texte au verso de la pochette est sur le podium des auto-éloges mégalomanes du Godfather, et pourtant dans ce domaine James s’est imposé une féroce concurrence à lui-même. A se demander comment la Musique a fait pour vivre avant lui, et surtout comment font les rivaux pour vendre des disques et intéresser le public quand James est dans la place. La version officielle désigne le directeur de Smash comme auteur de ce dithyrambe, mais on sait bien qui lui a tenu la main au moment de le rédiger.
Les choses sérieuses commencent, tout ce que va graver le Godfather jusqu’en 1974-75 sera désormais indispensable.

It's A Mother fait partie des albums récemment réédités en cd. Idéal contre le regard méprisant des collectionneurs de vyniles qui eux ont l'original blablabla...

En savoir plus :

LIENS

Site Officiel de James Brown
Funky Stuff Super site avec forum consacré à l'univers JB
Wikipedia
Maceo Parker
Fred Wesley
Martha High
Marva Whitney
Pee Wee Ellis
Clyde Stubberfield & Jabo Starks

DOSSIER JAMES BROWN

Voir notre dossier JB regroupant toutes les chroniques, articles, news, interviews sur ce thème : James, Pee Wee, Maceo, Lyn Collins, Marva Witney...

IT'S A JAMES BROWN THANG

Voir notre dossier consacré au personnage James Brown, ses tiffs, son bagouts, ses fringues cliquez ici

Muzul _
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE