Motown, hier et aujourd'hui

Vendredi 20 Avril 2007

Motown est l'histoire d'un homme, Berry Gordy, ouvrier à la Motor City qui, armé de son ambition, fait de la musique afro-américaine un phénomène de société dans l'Amérique de la fin des années 50.
Avec lui, la musique noire sort de son cadre communautariste, pour s'imposer dans les foyers américains.


Berry Gordy en studio C Droits Réservés
Berry Gordy en studio C Droits Réservés
Les débuts du label se font sous le nom de Tamla, Gordy y signe son tout premier artiste, Marv Johnson.
En 1957, sa rencontre avec le jeune chanteur Smokey Robinson, se révèle décisive dans la construction de la marque Tamla, qui deviendra Motown en janvier 1959.
C'est avec ce même Smokey Robinson accompagné des Miracles que Berry Gordy s'installe dans les charts début 1961.

Les compositions édulcorées sur le thème de l'amour constitueront l'essentiel de la politique artistique de Gordy.
Il possède ce talent particulier pour choisir ses auteurs-compositeurs (Holland-Dozier-Holland, Norman Whitfield, Ashford & Simpson) et ses musiciens (The Funk Brothers), parvenir ainsi à définir “le son Motown”, et construire le succès d'artistes tels que Martha & the Vandellas, The Contours, Marvin Gaye, Stevie Wonder, The Supremes, The Four Tops, The Temptations et tant d'autres...

Outre la production, l'édition musicale (Jobete Music) et l'organisation de spectacles (Talent Management) permettront à Gordy de devenir le patron afro-américain le plus puissant d'Amérique du Nord.


C'est dans le contexte agité de la fin des années 60 (assassinat de Martin Luther King, guerre du Viêt-Nam) que Berry Gordy se voit contraint en 1970 de revoir sa politique artistique.
Il en résultera, la meilleure année de la Motown :

- Révélation des Jacksons Five et du petit prodige Michaël Jackson avec le tube "I want you back",

- Le très controversé Edwin Starr avec son single "Stop the war",

- Diana Ross en solo avec "Ain't no mountain high enough".

Tous ces artistes occuperont la tête des hits parade.

En 1971, "What's going on" de Marvin Gaye devient la bande originale d'une période de contestation nationale et un succès international qu'on connaît plus de trente ans plus tard.


Mais Gordy ne se contente pas de cette réussite, et décide de quitter Détroit pour Hollywood dans l'espoir de s'imposer dans le milieu très fermé de l'industrie cinématographique.
Au final, on ne retiendra que de piètres productions: “The Wiz” avec Diana Ross et Michaël Jackson, “Mahagony” et “Lady sings the blues”, une pâle biographie de Billie Holiday. Le succès ne sera jamais au rendez-vous.

En 1988, Motown est vendu pour 61 millions de dollars à MCA.
A ce jour Motown reste la maison de disques la plus prolifique de l'histoire de la musique afro-américaine.


Diam's, directrice artistique de Motown France

Motown, hier et aujourd'hui
Cette petite rétrospection, m'amène à une parenthèse, l'arrivée de Motown en France et la nomination de Diam's en tant que Directrice Artistique.

Allons-nous revivre les belles années Motown ? A mon humble avis non.
Motown a connu son apogée entre 1960 et 1970 et rien ne laisse aujourd'hui penser que Motown France aura la prétention de redonner ses lettres de noblesse à la maison-mère.

Nous vivons à une époque où les conflits d'intérêts économiques n'ont jamais été aussi importants dans notre société. Depuis quelques années l'industrie du disque a montré des signes de faiblesse dans bien des domaines. Il est légitime de penser que Motown France est un leurre.

Berry Gordy a su à travers son parcours, faire rêver toute l'Amérique et influencer le monde musical.
En sera t-il de même avec Motown France?
L'avenir nous le dira. Mais ne soyons pas catégoriques, laissons-leur le bénéfice du doute.

Toutes vos réactions sont les bienvenues.

Sélection discographique

Motown, hier et aujourd'hui
Marvin Gaye : -What's going on (TAMLA 1970)
- Let's get it on (TAMLA 1973)
- I want you (TAMLA 1976)


The Temptations : - All directions (TAMLA 1972)
- 1990 (TAMLA 1973)
- Puzzle people (GORDY 1969)
- Sky's the limit (GORDY 1971)

Smokey Robinson & the Miracles : - Time out (TAMLA 1969)
- Four in blue (TAMLA 1969)

Stevie Wonder : - Talking book (TAMLA 1972)
- Innervisions (TAMLA 1973)
- Songs in the key of life (MOTOWN 1976)

Four Tops : - Four Tops (MOTOWN 1970)

Gladys Knight & the Pips : -If I were your woman (SOUL 1971)

Smokey Robinson : - A quiet storm (TAMLA 1975)

Eddie Kendricks : - Eddie Kendricks (TAMLA 1973)

Valérie Simpson : - Valérie Simpson (TAMLA 1972)

Earl Van Dyke : - The earl of funk (SOUL 1970)

Jr Walker : - Sax appeal (TAMLA 1976)

The Supremes : - The Supremes (MOTOWN 1972)

Diana Ross : - Touch me in the morning (MOTOWN 1973)

Willie Hutch : - Foxy Brown (MOTOWN 1974)
- The Mack (MOTOWN 1973)

Syreeta : - Syreeta (MOTOWN 1975)




Filmographie

The Temptations " Le film de leur ascencion vers la gloire": UNIVERSAL ELEPHANT.
Standing in the shadows of Motown : ELLIOT SCOTT PRODUCTIONS (2002)
Marvin Gaye " What's going on- the life & death of Marvin Gaye " : ISIS PRODUCTIONS (2005)

Motown, hier et aujourd'hui

En savoir plus :

LIENS


www.motown.com Site officiel
www.motownmuseum.com Site du musée Motown à Detroit
www.motownlegends.fr Site français

ARTICLES

Marvin Gaye : The Trouble Man >>> lire
Stevie Wonder [>>> lire]article:

CHRONIQUES

Motown, la véritable histoire >>> lire (DVD)
What's Goin On Marvin Gaye ? >>> lire (Livre)

INTERVIEWS

AGENDA


Christophe Bassien

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE