Osaka Monaurail - Reality For The People

Unique Records - 2007

Mardi 16 Octobre 2007

Les Têtes Brûlées ont inscrit dans notre inconscient une fausse image du Japon. Celle d’un archipel peuplé de petits hommes au rictus cruel et jamais en reste d’une torture ou d’un coup de katana en traitre. Alors que dans les faits, le Japon est l’un des pays les plus funk de la planète. Sans les Japonais, pas de rééditions des mythiques James Brown Productions des 70’s, idem pour quelques spin-off de la nébuleuse P-Funk, tout pareil pour une quantité d’albums de jazz, de Funk 80, de Soul, de live incroyables. Question funk, avec le jap tu peux pas testes, car en plus de son rôle d’archiviste-nettoyeur, le Japon produit aussi des groupes qui ont entendu le funk.


Osaka Monaurail - Reality For The People
Osaka Monaurail a entendu le funk par la voix la plus pure qui soit, celle de son Créateur Tout-Puissant, Sa Magnificence James Brown. Jamais remis de ce choc, classement sapé comme les Jb’s en leur temps, le Monaurail joue un funk calqué sur celui du Godfather, celui qui grosso-modo va de Cold Sweat à The Payback (l’Age d’Or, on ne le répètera jamais assez). J’en entends d’ici pousser des « encore » associés à un soupir, les mêmes qui parleront d’un manque d’originalité. Argument en partie recevable mais ce funk à la James Brown, qui honore l’original plus qu’il ne lui fait honte, est sacrément bien troussé et confectionné comme il est dit au 5ème Commandement des Saintes Ecritures de Sex Machine : « De tout arrangement mélodique ta musique tu dépouilleras, sur le principe rythmique chaque instrument fonctionnera. Autour du sacro-saint « ONE » ton œuvre tu bâtiras ».
J’en entends d’autres parler du chant et avancer que pour rivaliser avec le Soul Brother, pour s’aventurer sur ses terres, il faut en avoir dans les poumons. Etre capable d’en envoyer comme 10 et d’en garder encore sous le pied. Ceux là prêchent un convaincu tant il est vrai que le mimétisme trouve ses limites quand vient l’épreuve du chant. Mais la vraie vedette n’est pas le chanteur mais le backing-band, celui qui accompagne Marva Whitney sur l’album du retour I Am What I Am, celui qui comme les Dap-Kings, Sugarman 3, et tant d’autres à travers le monde fait revivre le funk roots sans aucune prétention de le révolutionner mais avec une évidente maitrise et un profond amour du genre.
Osaka Monaurail est surtout la énième preuve supplémentaire que James Brown aura été le séisme le plus violent essuyé par l’humanité. Parti de Géorgie dans les années 60, ses répliques se sont fait sentir dans le monde entier et le japon en fait encore les frais.
Très conseillé.

LIENS

www.osakamonaurail.com
www.myspace.com/osakamonaurail
www.timewarpdis.com/catalogue/10006.php

MUSICIENS 2007

Ryo Nakata - Vocaux / Claviers(vocal and keys)
Yamagata Kentaro et Sakakibara Seiji - trompette
Hiraishi Katsutoshi - trombone
Mukai Shimon -sax ténor
Hayami Dan et Ikeda Yuichi - guitares
Nakamura Dai - basse
Okuse Kensuke - batterie

AGENDA

Osaka Monaurail en concert >>> voir les dates+ Monaurail

Muzul
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE