Teddy Pendergrass : "Don't Leave Me This Way"

Vendredi 19 Février 2010

Lassé de ne pas voir son nom crédité sur les albums, lassé de devoir dormir dans des hôtels de seconde zone, lassé d'un manque flagrant de reconnaissance alors qu'il est le chanteur principal d'un groupe à succès, Theodore Pendergrass décide en 1976 de quitter Harold Melvin & The Blue Notes pour se lancer dans une carrière solo. En 5 ans, Teddy Pendergrass devient alors une star incontestée de la soul, sex-symbole afro-américain, héraut du caractéristique Philly Sound, avant de subir un tragique destin.
Teddy Pendergrass : "Don't Leave Me This Way"

Initialement batteur à l'âge de 15 ans des Cadillacs, puis en 1969 des vétérans Harold Melvin & The Blue Notes (le groupe officie depuis 1954 !), Théodore Pendergrass ne doit qu'au hasard sa carrière de chanteur. Le départ de deux membres du groupe d'Harold Melvin et l'intérêt porté par le duo de producteurs Kenneth Gamble et LeonHuff (+++ lire l'article WGF)à la recherche d'une voix puissante pour leur nouveau label Philadelphia International Records, sont une aubaine pour Pendergrass. Avec leur nouvelle maison de disque, et ce jeune nouveau chanteur, le succès est quasi-immédiat. Les tubes s'enchaînent dès lors entre 1971 et 1976 ("If You Don't Know Me By Now," repris plus tard par Simply Red, "Be Real", "Wake Up Everybody" ou bien encore "Don't Leave Me This Way" qui deviendra un énorme tube disco lors de sa reprise par Thelma Houston). Le groupe acquiert une notoriété jamais atteinte en plus de 15 ans.
Teddy Pendergrass : "Don't Leave Me This Way"

Le succès n'empêche pas le départ de Pendergrass, aigri et lassé d'un cruel manque de reconnaissance au sein du groupe. Le choix est judicieux puisque en 1977 le single "I don't Love You Anymore" tiré de son premier album se vend à plus d'un million d'exemplaires. Les années qui suivent transforme Pendergrass en Teddy "Bear" Pendergrass. Sa voix de baryton, son physique, avantageux, ses chansons ne parlant que d'amour ("Close The Door", "Turn Off The Lights", "Love T.K.O.") et la production de Philadelphia Records ne lésinant pas sur les cordes et les rythmes entêtantes, font du chanteur le chantre d'une soul langoureuse à la Marvin Gaye ou Barry White.
Teddy Pendergrass : "Don't Leave Me This Way"

Digne héritier de Isaac Hayes, les concerts "For Ladies Only" (où des sucettes en chocolat "Teddy Bear" sont distribuées...) deviennent une véritable "célébration clichée" de la puissance sexuelle de l'homme noir. Les sous-vêtements volent et l'on recense même un cas de meurtre suite à une dispute pour attraper un des vêtements lancé par Pendergrass...

Cette série de succès est brutalement interrompue le 18 mars 1982. Perdant le contrôle de sa Rolls Royce, Teddy s'écrase contre un arbre et ressort de l'hôpital, à 32 ans, quadraplégique. Comble de l'ironie, le sex-symbol est accompagné lors de son accident par une danseuse de discothèque transexuelle Tenika Watson...

Étonnamment, les 28 années qui vont suivre n'entament pas vraiment l'aura de séducteur de Pendergrass. Confiné dans son fauteuil roulant, le chanteur au timbre grave a bien sûr perdu un peu de sa puissance vocale mais il reste actif obtenant encore de considérables succès, notamment avec les albums Joy (1988) et Truly Blessed (1991). Malgré son courage et sa détermination, Teddy Pendergrass nous a malheureusement quitté ce 13 janvier 2010 à 59 ans. Il reste une très grande voix soul à un moment où le monde de la musique semblait, à la fin des années 70 et au début des années 80, plus aux mains des producteurs que des performers.

Teddy Pendergrass : "Don't Leave Me This Way"

Thierry FERREIRA
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE