The Best of Perception & Today Records (Compiled by DJ Spinna and BBE Soundsystem)

BBE - 2012

25 Avril 2012

Quand BBE donne dans le compile, on y tend forcément une oreille, voir deux. Fort d’une écurie de Dj composée des Keb Darge, Mr Thing, DJ Shadow, Kon & Amir, Gilles Peterson, Al Kent ou Dj Spinna, le label anglais a envoyé ce dernier défricher les perles du label new-yorkais Perception et son sous label Today Records



The Best of Perception & Today Records (Compiled by DJ Spinna and BBE Soundsystem)
Perception Production était un label de Manhattan fondé vers la fin des années soixante et dont le sillon de leur production prend fin au milieu des années soixante-dix. Une période de cinq ans dont BBE et Dj Spinna vous offrent quelques une des plus belles notes de noblesse.
La compilation s’ouvre avec Matrix de l’homme aux grosses joues, A.K.A. Dizzy Gillespie qui est à l'époque l’un des gros coups du label et pour lequel il enregistre deux albums. Mais sentant le vent du jazz tourné Terry Phillips et Boo Frazier, les deux boss, réorientent leurs productions vers le funk, un style plus « hype » à l’époque. Ils signent le talentueux organiste Julius Brockington, qui apparaît ici avec une reprise groovy de Rock Steady d’Aretha Franklin. Ils s'entichent alors de ce nouveau style en vogue et récidivent dans le gros coup en enrôlant Bill Curtis des Fatback Band mais surtout le jeune Patrick Adams. C'est avec ce dernier à la production qu'ils vont concurrencer Motown et ses Rare Earth avec l’enregistrement de sessions d'un funk sale et pas convenable mais sévèrement efficace (Naturally Good de Bartel). La boite de Pandore est désormais ouverte et les Black Ivory menés par Leroy Burgess peuvent entonner leur désormais classique I Keep Asking You Questions et une ribambelle d'autres très bons titres. Les J.J. Barnes (avec le somptueux You Owe It To Yourself) ou Bobby Rydell insuffleront ce qui manquait de soul ou de disco balbutiant (The Eight Minutes) pour en faire l'un des meilleurs labels de l’époque. Perception ira jusqu'à s’aventurer dans des productions bossa nova avec Astrud Giberto et l'album Now dont est tiré ce Take It Easy My Brother Charlie de Jorge Ben, avec des arrangements signés Eumir Deodato.
A l’image de la très bonne compilation Doors of Perception sortie dans le passé, BBE encourage encore un peu plus à rédecouvrir cet excellent label.

Ci-dessous une petite playlist de morceaux évoqués dans la chronique

Tracklisting:

1. Dizzy Gillespie - Matrix
2. The Eight Minutes - I Can't Get No Higher
3. Adam Wade & Johnny Pate - Brother (Title)
4. JJ Barnes – You Owe It To Yourself
5. Debbie Taylor - Too Sad To Tell
6. Joe Thomas - Chitlins & Cuchifritos
7. The Fatback Band - Njia (Nija) Walk
8. Bartel - Naturally Good
9. Madhouse - Get Some Of This
10. Astrud GilbertoGingele
11. The Albert - One Life
12. Bobby Rydell - Honey Buns
13. Black Ivory - You And I
14. The Eight Minutes - Take My Love Don't Set Me Free
15. Wanda Robinson - Instant Replay

1. Fatback Brother Bill Curtis - Dance Girl
2. Bartel - Boogie
3. Dizzy GillespieAlligator
4. Black Ivory - I Keep Asking You Questions
5. Julius Brockington - Rock Steady
6. Tyrone Washington - Submission
7. Joe Thomas - Every Brother Ain't A Brother
8. Bartel - You've Just Been Bitten
9. Black Ivory - Surrender
10. The Eight Minutes - Find The One Who Loves You
11. Astrud Gilberto - Take It Easy My Brother Charlie
12. James Moody - Heritage Hum
13. J.J. Barnes - Wishful Thinking
14. The Eight Minutes - Looking For A Brand New Game
15. Wanda Robinson - A Possibility (Back Home)


Label: BBE


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

CD :: VINYLS | LIVRES | DVD :: FILMS | 45T / 12'' | REEDITIONS | COMPIL

------------------- Encart publicitaire -------------------