Wegofunk partenaire du : What The festival du 11 au 13 Octobre à La Maroquinerie (Paris)

Mercredi 3 Octobre 2007

Le festival What The Funk, du 11 au 13 octobre à la Maroquinerie, invite Amp Fiddler, Chin Chin, Ohmega Watts, TM Juke, Chinese Man, DATT et Fulgeance.
Les places sont en vente !


Wegofunk partenaire du : What The festival du 11 au 13 Octobre à La Maroquinerie (Paris)
Après son inoubliable 3ème anniversaire en 2006 (Spanky Wilson & QSO, Ty, ESG, Adrian Gibson etc.), What The Funk continu de célébrer la black music dans sa plus grande pluralité, en accueillant dans l'entre de la Maroquinerie la soul suave et organique d'Amp Fiddler, l'electro - funk new-yorkais de Chin Chin, le hip hop généreux d'Ohmega Watts (Ubiquity), le beatmaking ravageur des Dinner's At The Thompson's et Fulgeance (Musique Large), et le groove désinvolte des Chinese Man et des résidents Soulist et Freeworker.



Jeudi 11 octobre

Start 19H 30

Entrée 14 euros (hors commission)
Chin Chin (Dialect records)
Dinner's At The Thompson's (Earth at work/2good)
Fulgeance (Musique Large)



Vendredi 12 octobre

Start 20H

Entrée 20 euros (Hors commission)
Amp Fiddler (Genuine/Pias)
Chinese Man (Chinese man records)

Samedi 13 octobre

Entrée 20 euros (Hors commission)
Amp Fiddler (Genuine/Pias)
Chinese Man (Chinese man records)



A partir de minuit
Entrée 10 euros /Gratuit en nombre limités pour ceux qui ont places acheté pour concert de Chin Chin

Ohmega Watts (Ubiquity/USA)
TM JUKE ( Me&You / Tru Thoughts)
Soulist (What the funk Paris)
Freeworker ((What the funk Paris)

Wegofunk partenaire du : What The festival du 11 au 13 Octobre à La Maroquinerie (Paris)
La Maroquinerie
23 rue boyer
75020 Paris
M : Ménilmontant ou Gambetta

Jeudi 11 Octobre : Chin Chin + Fulgeance + Dinner's At The Thompson

Live – 19h30 – 14 €
Places valables pour le club du 13 octobre sur présentation du billet (nombre limité)

Chin Chin :

Issus de la scène underground new-yorkaise, chaque musicien de Chin Chin est unvirtuose dans son domaine, doublé d’un showman sur scène. A l’origine band de clubs spécialiste du dancefloor, le groupe (5 permanents) est extensible à volonté,rejoint par la riche faune hétéroclite de la grosse pomme qui forme les rangs de formations comme Antibalas, TV On The Radio, Blond Readhead, The Delfonicsou Glenn Miller Orchestra.
Combinant jazz, funk, disco, r&b contemporain, rock et electro, avec des textes élégants, des cuivres puissants et un sens aigu de la fête, Chin Chin synthétise la quintessence de leurs héros que sont Brass Construction, Ohio Players ou Roger Troutman.
Leur premier album éponyme (Dialect) est truffé de petites pépites entraînantes (dont le tube « Appetite ») aux arrangements subtils ainsi qu’élaborés.
Une énergie et un humour à consommer sur scène absolument !

www.myspace.com/chinchinnyc

Dinner At The Thompson’s :

Duo franco-américain qui fait beaucoup parlé de lui depuis quelques mois avec
son premier opus “Life On Planet Earth”. La voix suave de Lucille T. entre
BethGibbons de Portishead et Erykah Badu, soutenue par les productions de Fablive
(entre Stones Throw et Ninja Tune en passant par Definitive Jux), truffées de samples bien sentis et de multiples références cinéphiles, nous réconcilient avec un nu-groove originale et frais qui semblait avoir disparu de l'hexagone.

www.myspace.com/dinneratthet

Fulgeance :

Véritable schizophrène du turntablism, Fulgeance est l’une des étoiles de la constellation naissante du label Musique Large (Ghislain Poirier, Peter Digital Orchestra, Rekick etc.). A la manière de Prefuse 73 et Jay Dee, ses productions élaborent un univers autour du beat hip hop tout puissant, mélangeant des ingrédients provenant de l’electro ou de la funk. Un des rares beatmakers qu’on a le plaisir de voir jouer sans mourir de d’immobilisme.

www.myspace.com/fulgeance
www.myspace.com/musiquelarge

Vendredi 12 & Samedi 13 Octobre : Amp Fiddler & Chinese Man

Live – 20h – 20 €

Amp Fiddler :

On pourrait croire que Joseph « Amp » Fiddler se serait contenté de surfer sur son incroyable CV, faisant état de ses débuts avec le groupe Enchantment à
Détroit, detrès nombreuses collaborations avec Prince, Jamiroquai, The Brand New
Heavies,Maxwell, Was Not Was, Angélique Kidjo, Carl Craig, Fishbone ou Corinne Bailey
Rae (pour ne citer que les plus connus) et d’une quinzaine d’années de service ausein du Parliament de George Clinton.
Mais ce clavier au jeu aussi élégant que sa voix est suave, a su pousser son art bienplus loin pour créer son propre style qu’on qualifierait de soul organique tant il intègre la P-Funk aux sonorités actuelles, toujours avec une classe sans égale.
Après le succès retentissant de “Waltz Of A Ghetto Fly” en 2004, Fiddler est revenu avec « Afro Strut » l’année dernière, asseyant son rang de choix dans lahiérarchie de la soul moderne. Sur scène, son jeu dresse une ambiance feutrée et sophistiquée, tout en invitant lepublic à onduler de tout son corps.

www.ampfiddler.com

Chinese Man :

Un quart Cantonnais, deux tiers Manchous, le Chinese Man naquit en 2004 sur lemont Wu Tang … à Marseille. Collectif à multiples facettes, les guerriers du clan sont représentés en show par Zé Mateo et High Ku, deux psychopathes des platines, dopés à la funk, au breakbeat, au groove brésilien et au rythm' and blues.
Pour reconnaître un Chinese Man, rien de plus simple, un son lourd, des bassespuissantes et des yeux bridés. Ou plus simplement se procurer les maxis «PandiGroove », « Bunni Groove » et plus récemment « Indi Groove » sortis ces trois dernières années. Ou mieux, attendre la sortie en octobre du premier album en octobre. Ou encore mieux, venir les voir les 12 et 13 octobre …

www.chinesemanrecords.com

Samedi 13 Octobre : What The Funk after show party

Club – de minuit à l’aube – 10 €

OHMEGA WATTS (Ubiquity)
TM JUKE (Me & You/Tru Thoughts)
Soulist (What The Funk)
Freeworker (What The Funk)

Ohmega Watts :

Originaire de Brooklyn, ce MC-Producteur débarquait avec fracas dans la cours des grands en 2004 avec le morceau « A Request ». Ohmega Watts va puiser ses influences dans le funk, l’Afrobeat, le Jazz, le Rock, les rythmes Brésiliens, l’Electro et tous les nouveaux courants musicaux, devenant ainsi le lien idéal et naturel entre Erik B & Rakim, DJ Premier, Pete Rock, RJD2, The Herbaliser et Shuggie Otis. ?uestlove a d’ailleurs déclaré que la fraicheur d’Ohmega Watts luirappelait les premiers De La Soul.
En 2005 sortait son premier LP intitulé « The Find » sur lequel on pouvait trouverle hit « That Sound », dont le remix du Quantic Soul Orchestra avait fait le tour dela planète. Depuis, il pose avec brillot son flow sur des instrus d’artistes funkycomme Quantic ou les Bamboos.
Dernièrement, on l’a retrouvé sur le volume 2 de l’EP « V/A Choices » où il déposel’edit de « The Platypus Strut », un titre funky à la dure digne des Procussions ou des productions des labels Breakin Bread et Jazzman Records.
www.ohmegawatts.com

TM Juke :

Songwriter, producteur, musicien et DJ, TM Juke est un artiste multicarte commeles aime son label Tru Thoughts, écurie d’érudits du groove indépendant à l’anglaise comme Quantic, Nostalgia 77, Barakas ou Diesler. Très prolifique, il a sorti en2006 son 2eme album solo « Forward », buche en ce moment sur le prochain albumd’Alice Russell et a fondé avec Rob Luis (patron de Tru Thoughts) le duo Me & You dont l’opus « Flotting Heavy » est tout simplement un modèle en broken beat.
Encore une fois, TM Juke prendra du plaisir à revenir à Paris pour faire danser La Maroquinerie.
www.tmjuke.co.uk

Soulist :

Assurément le plus prolifique des DJ-promoteur parisien, Soulist est partout. Quece soit aux platines de ses soirées What The Funk ou Soulist Sound System, au micro de Future Basics sur Radio Campus Paris ou aux commandes de son label Wiplay Records. Dans la pure lignée des DJs pionniers anglo-saxons, il privilégie la rencontre des genres, le choc des styles, la magie de la mixité, pourvu que ce soit bien groovy. Funk, Breakbeat, Disco et Hip Hop n’ont plus de secrets pour lui. Attention, a tendance à rendre fou le dancefloor !
www.myspace.com/djsoulist

Freeworker :

De toutes ses casquettes, que ce soit organisateur, réalisateurs et animateur d’émissions de radio (Hocus Pocus sur IDFM avec Muzul) ou chroniqueur musical, c’est celle de DJ qu’il endossera pour le festival. Régulièrement associé à Soulist, Freeworker mettra son set à disposition de toute personne ayant une envie furieuse de danser.

www.wegofunk.com/hocuspocus


------------------- Encart publicitaire -------------------



FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE








--------- Encart publicitaire ---------