What the Funk #33 - ESG - LES 3 ANS DE WHAT THE FUNK PART I

Mardi 24 Octobre 2006

What the Funk #33 - ESG - LES 3 ANS DE WHAT THE FUNK PART I
Emerald, Sapphire and Gold est un groupe atypique. Le fait que les membres d’ESG soient sœurs, de couleur noire, élevées dans le South Bronx de New – York dans les années 70, aurait pu les ranger sommairement dans la catégorie des groupes black music, et puis basta. Erreur ! Les sœurs Scroggins (Renee, Déborah, Marie et Valerie, accompagnées au départ par le percussionniste Tito Libran) ont surfé sur différents courants alternatifs et sont élevées au rang d’icônes par certains d’entre eux. Il n’est pas inopiné d’affirmer que la musique d’ESG est à mi-chemin entre la nu-wave de Liquid Liquid, le punk – rock de Joy Division, la funk de James Brown, les rythmiques latines de The Incredible Bongo Band, la disco de Larry Levan et le Hip Hop des Block Party de Kool Herc. Au milieu de ce gigantesque tire croisé, difficile de ne pas y trouver son compte …

Formé en 1978, c’est sur les scènes punks qu’ESG débute. Le groupe y rencontre un franc succès sans pourtant donner l’image vindicative que l’on prête au milieu, à l’inverse des autres formations croisées sur la route. Mais le son post-punk est mis sur les rails et constituera une source d’inspiration indéniable pour des groupes indés comme The Rapture, The Clash ou Happy Mondays.

Tel un groupe culte qui se fait désiré, ESG n’a produit que 4 albums en 30 ans de carrière. Les originaux des premiers s’arrachent parfois à plus de 400 dollars pièce. Le premier single « You’re No Good » voit le jour en 1981 sur le label anglais Factory, dirigé par Martin Harnett, le producteur de Joy Division et de New Order. Puis, le premier album « Come Away With ESG » suit en 1983 chez 99 Records. On y retrouve le tube « Moody », qui fait les beaux jours des clubs New – Yorkais comme le Paradise Garage, en posant discrètement les bases de la house music avant l’heure. Une rotation sur les dancefloors telle, que le groupe sera convié par Larry Levan à la soirée de fermeture du mythique club. Une notoriété qui leur vaudra aussi de jouer à l’inauguration de l’Hacienda de Manchester. Plus tard, le titre « UFO » sur l’album éponyme (sorti en 1991) donnera à ESG ses lettres de noblesse auprès du milieu Hip Hop, puisqu’il sera abondamment samplé par Public Enemy, LL Cool J, Erik B & Rakim, Big Daddy Kane ou encore les Beastie Boys. Track samplé mais jamais payé comme le groupe l’expliquera à travers le morceau « Sample Credits Don't Pay Our Bills ». Si l’opus « Step Off » en 2002, a sonné le retour, la relève et la pérennité artistique de la famille Scroggins, avec notamment les arrivées de Nicole et Christelle, les filles de la leader Renee, on retiendra surtout la belle rétrospective intitulée « A South Bronx Story » dans laquelle on retrouve l’essentiel de l’œuvre d’ESG jusque là. Une perle à se procurer.

Enfin, « Keep On Moving », le dernier album sorti début 2006 chez Souljazz Records réuni encore une fois les ingrédients qui font l’originalité et la fraîcheur du groupe. Du bon vieux punk – rock made in NYC, à la funk primitive (Drum & Bass, that’s all !) en passant par quelques expérimentations sonores hypnotiques, le passage à tabac des conventions a bien lieu.

Si l’impact d’ESG est considérable sur la musique de la fin du siècle dernier, sa notoriété n’atteint pas les sommets que le groupe mériterait. Comme bon nombre d’artistes de cette trempe, les sœurs Scroggins ne vivent toujours pas de leur art. Pourtant, les salles de concerts sont toujours pleines à craquer et le show proposé frôle à chaque fois la perfection, tant il déborde d’énergie, d’éclectisme et d’un sens prononcé pour le spectacle. Pour preuve cette année, la respectable Fondation Cartier et les Nuits Sonores à Lyon ont eux même succombé à l’hystérie du public hétéroclite venu en masse les écouter.

Peut importe les étiquettes finalement. Les membres d’ ESG ne retiennent que leur envie de faire remuer les gens, et ce d’où qu’ils viennent. Et c’est ce qu’elles comptent bien prouver le 13 novembre au Trabendo.LUNDI 13 NOVEMBRELes Précurseurs du Punk Funk !AU TRABENDODiscographie

Keep On Moving
Souljazz Records
2006

Step Off
Souljazz Records
2002

A South Bronx Story
Discograph
2000

ESG
Pow Wow
1991

Come Away With ESG
99 Records
1983

Le Trabendo
211 avenue Jean Jaurès
75019 Paris

M : Porte de Pantin

Horaire : 20h
Tarif : 24 € en prévente
20 € (étudiants/chômeurs)
(hors commission billetterie)
Location Points de vente habituels

mys35
------------------- Encart publicitaire -------------------



FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE








--------- Encart publicitaire ---------