William Bell, le rat face aux lions

Jeudi 25 Février 2010

William Bell, le rat face aux lions
Quand William Bell abandonna ses études de médecine pour participer à la création de Stax, il n'aurait jamais imaginé que quelques années plus tard la petite maison de disque lui cracherait au visage. A son retour de service militaire, la firme n'avait plus rien de l'entreprise familiale. L'ouragan Otis Redding était passé par là, apportant son lot de succés internationaux et d'argent à capitaliser. Problème de pointure. La modestie fluette de Bell semblait nager dans les chaussures qu'il aurait dû enfiler pour arriver à suivre. Sans le moindre signe d'aigreur, William Bell rejoignit la place qu'on lui avait laissé, modeste et sans exposition. Surtout ne pas faire de bruit. Mais le mec est bosseur. Malgré ces tracas, il retourna en studio et parvint à investir quelques places dans le billboard, se mêle de l'écriture et de la production (comme le classique "Born under a bad sign").
Néanmoins son endurance finira par payer. Avec de vrais dollars. Les ingrats sont morts. Stax a fait faillite. William Bell s'engage alors chez Mercury et décroche pour la première fois la timbale du million avec "Tryin' to Love Two". Comme quoi "patience et longueur de temps font plus que force ni rage"
Le titre "I forget to be your lover" fût négligé par Stax à sa sortie en 1968 et à son écoute on se demande combien de pépites reposent encore dans les cartons du label. Bonne écoute.


Bozar
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE