Festival Cognac Blues Passion - Isaac Hayes

Juillet 2007

Mercredi 29 Août 2007

Avec son cadre classieux (un immense parc de verdure dans un centre-ville rythmé par les concerts de rue tous dédiés au dieu Blues), avec ses stands de passionnés dealant des magazines haut de gamme et des disques pointus pour amateurs avertis, le festival Blues Passion de Cognac est à des années-lumières des concentrations d’ado punks no future mais surtout no-hygiène qui se coiffent leur 3 locks avec du cacao en poudre et de la bière. C’est dur d’être révolté contre la société et ses parents. Pas l’ombre d’une baraque à frites ou d’un barbecue, ici c’est plutôt sandwiches au foie gras et douzaine d’huitres arrosées d’un pineau.
Bourgeois ? Peut-être un peu, mais tout ça c’est les à côtés, tout le monde étant dans la place pour la bonne musique. Preuve en est cet artiste Parisien en « IC » collectionneur de vynils mous, parti se faire oublier dans les Charentes avec femme et enfant et venu lui aussi céder aux joies des concerts au grand air.
Programmation résolument Blues et au milieu de toutes ces guitares, une scène Soul : Isaac Hayes. Le pilier compositeur-arrangeur-soulman de Stax, pionnier de la Soul orchestrée (aller tu peux nous le dire Barry, ils venaient de là tes torrents de cordes ?), l’homme est à lui seul un mur de la black music. Et fait partie d’une espèce malheureusement en voie de disparition : celles des légendes.
Il n’en faut pas plus pour faire 200 bornes depuis son lieu de vacances (dont 70 en ayant dépassé Cognac) et aller se frotter à l’Homme.


Festival Cognac Blues Passion - Isaac Hayes
Mais Isaac se mérite et il faut d’abord en passer par Nicole Wilis & The Soul Investigators.
Bien qu’affichant complet à ras bord, leur passage parisien avait été desservi par un son qui aurait même été indigne d’une MJC. Et pourtant le public était là. L’affront allait-il être lavé avec une scène plus élaborée ? Rien n’est moins sur, la machine ne tournant malheureusement pas toute seule comme un bon groove infini et si le clavier furieux reste l’attraction principale du crew de vikings, la section cuivres en est bien le point faible. Mais ils ont le mérite d’avoir mis de vrais cuivres dans le drakkar. La suite nous montrera que ça n’est pas le cas de tout le monde...
Bref, sans être transcendant ou captivant, le show de la Dame Aux Scandinaves fait au moins passer un agréable moment en attendant la suite ou en faisant autre chose. C’est aussi ce que devaient se dire les 2 armoires Allemandes assises à mes côtés toujours pas remises des 2 contres fulgurants de l’Italie, qui dormaient sur leur verre de bière et que seule l’annonce du retour de Beckenbauer dans la défense du Bayern aurait pu tirer de leur léthargie. Peu réceptif aux call & response de Nicole Willis, le public (hormis les frénétiques danseurs Angevins dans la fosse), est évidemment là pour Isaac.

Crâne rasé, lunettes noires, barbe. Rien n’a changé depuis des décennies chez le Black Moses. Sauf peut-être son état de santé. Isaac n’a plus 20 ans et pour ceux qui caressait l’espoir de le voir arborer ses célèbres chaines de torse, il va falloir se rabattre sur un plan B. Isaac n’est plus un jeune homme et il semble affaibli. Pourtant, une fois assis derrière le clavier et dès les premiers feulements envoyés dans le micro, la magie opère. Isaac égraine des classiques de son répertoire : Joy, Never Can Say Good Bye, Walk On By, mais nous sert aussi un duo avec sa choriste aussi inutile que sans intérêt.
De nombreuses fois la magie sera cependant mise à rude épreuve par un trio de claviers chargés des arrangements de cordes et de cuivres, et de quelques nappes bien irritantes. La musique étant devenue ce qu’elle est, à savoir un produit soumis à des règles de rentabilité, il faut se faire à l’idée que sauf exception (Lalo Schiffrin au Rex) les ensembles de cordes se feront de plus en plus rares sur scène. Mais les remplacer par des claviers ne fera JAMAIS l’affaire. En revanche pour les cuivres on peut regretter. Une bonne section trompette / trombone / saxo c’est quand même pas le bout du monde ! Isaac, la prochaine fois que tu viens chez nous passe, nous un coup de fil avant : je connais 3 Togolais de la Mairie du XVIIIème qui te feront ça comme il faut.
Heureusement, la colonne vertébrale basse / batterie / guitare tient la baraque, surtout le 3ème larron qui commande la manœuvre, se chargeant de remettre à leur place les synthés qui s’emportent, et ramenant Isaac sur les rails quand celui-ci partira faire un micro voyage dans le cosmos scientologue avec son ami Ron Hubbard (une histoire de merveilleuse journée et de bouteille à son nom assez déroutante…).
L’accueil chaleureux réservé à Truck Turner lui a tout de même donné assez de juice pour aller faire le chef d’orchestre sur un Shaft incandescent et revenir chanter de sa voix de velours son amour pour le Blues.
On passe outre les détails qui font qu’Isaac Hayes en 07 ça ne peut pas être la même chose qu’en 70 (mais quelle figure musicale de l’époque encore de ce monde peut prétendre avoir encore ses jambes de jeunot ?), on ignore les synthétiseurs qui ne pourront jamais nous faire autant chialer sur l’intro de Walk On By qu’un ensemble de cordes. On pardonne tout ça, parce qu’Isaac a la voix, Isaac a les morceaux, Isaac a le charisme et on se laisse transporter par l’aura et la présence d’une Légende.

Festival Cognac Blues Passion - Isaac Hayes
2 h du mat’. Direction une soirée concert sur les bords de la Charente. Passage devant les usines de ce Cognac tant apprécié des rappers Américains. Il est temps de manger un truc.

2h30. Un gars du Mississippi grimpe sur scène avec sa guitare banjo métallique bricolée maison et attaque pied au plancher un blues vaudou. Cassage de cordes, jeu avec la langue, clavier féminin possédée. Super Chikan.

En savoir plus :

ARTICLES

Tous nos articles sur Isaac hayes >>> ici


LIENS

www.bluespassions.com Site Officiel du festival
www.isaachayes.com Site Officiel

Muzul


1.Posté par michel le 30/08/2007 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
certes, nicole willis a eu pas mal de retard à l'allumage ,il n'ya que vers la fin que cela allait puisque les soul investigators avaient un rythme bien plus rapide qu'elle ;en revanche les parties instrumentales joués par les soul investigators n'étaient pas mal.
pour isaac , je pense qu'il n'est pas sur qu'il revienne jouer en france vu son état de santé en effet au moment du solo de batterie il ne t'as pas échappé que ce meme isaac a quitté la scène demandant à la sécurité qu'on cesse les photos,car étant très près de la scène le voyant pianoté il ne se servait que de sa main gauche. Lorsque les zicos ont joué shaft il ne tenait presque pas debout . A la fin du concert j'ai discuté avec son bassiste kurt il m'a dit que suite à sa maladie les médecins avaient dit à isaac d'éviter tous déplacement lointain mais isaac voulait à tous pris venir . Ne parlons meme pas de son manageur qui a interdit toutes interviews afin de le ménager; c'est pour cela qu'à la fin du concert il n'y eut que kurt et une de ses choristes qui signaient quelques autographes.

2.Posté par Muzul le 03/09/2007 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca ne m'a pas échappé, l'organisation est venue me voir discrètement pour me dire d'arrêter les photos avant que la sécu officielle ne s'en chage...
C'est sur que sur Shaft il n'était pas au mieux mais peu importe, pour toutes les raisons évoquées plus haut j'ai passé un bon moment (moins qu'il y a 2 ans à l'olympia).
Et pour toutes les raisons citées plus haut, je passe définitivement mon tour pour Nicole Willis sur scène...Mais je partage ton avis concernant les parites instrumentales.

------------------- Encart publicitaire -------------------

RECHERCHE



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

Amazon

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER