Interview - Dj Pal (Bag'O'Grooves/Paris Rare Groove Day)

Jeudi 23 Avril 2009

Interview - Dj Pal (Bag'O'Grooves/Paris Rare Groove Day)
Peux-tu nous présenter ton parcours ?

J’ai commencé à passer des disques dans le sud de la France sur des festivals entre les groupes et soirées privées (beaucoup de reggae à l' époque) puis je suis entré à radio campus Toulouse à qui j' ai proposé une émission Bagogrooves " Inkontrol Fm ". Pendant 5 ans elle était spécialisée en soul jazz funk, musiques exotiques et rare grooves venu du monde entier... Notamment avec les disques que je chinais sur place à l’époque.
C’est à ce moment là aussi que j’ai vraiment rencontré Big Cheese records. Puis j’ai posé des résidences dj dans plusieurs bars de Toulouse et commencé à monter mon label "Bag'o'grooves " sur lequel j'ai sorti quelques 45T, des cd mixés, des tee-shirts, des toiles… Le tout purement par plaisir et en éditions limitées.
Puis de dates en dates j’ai commencé à faire mon petit nom et me faire booker à l’étranger pour mon son !

C'est quoi ce soulful spirit dont tu parles sur ton site?

C’est l’esprit général que je souhaite véhiculer dans ma vie, mes sets et de par mes actions musicales et/ou artistiques et culturelles. Le plus important pour moi est bien ce qui vient du cœur !!! Cela se ressent dans mes sets, d'après ce que l’on me dit. C’est comme une signature d’artiste. Je suis par ailleurs directeur artistique pour divers projets et concepts et souhaite véhiculer ce message !
Derrière cette idée de mix dj il y a bien sur une idée de mixage des cultures en tous cas une volonté de les confronter, d’échanger et de faire découvrir pour une meilleure compréhension et un monde meilleur !!! C’est un peu utopique tout ca, mais c’est réel, nous somme encore pleins à penser de la sorte ! Et heureusement !

Tu as travaillé avec Big Cheese qui semble en stand-by, peux-t-on espérer un retour plus présent du label ?

Je suis le label depuis son début en 93. J’étais encore à Toulouse à cette époque, je passais la bonne parole sur les ondes et dans mes soirée soul funk ... J’ai organisé leur première (puis deuxième et troisième ) date dans la ville rose et la participation du Big Cheese All Star à Millau sur un gros festival international ... Ce fut inoubliable !
Apres j'ai joué avec eux au Bataclan pour leur cinq ans et suis devenu vraiment pote avec Momo le fondateur. Depuis on joue ensemble et enflammons les dancefloors !!!
Vers 2000 j’ai travaillé avec Momo pour sortir les compilations Funk FU 1 & 2. On a fait une mini tournée en France et Europe. C'est sur qu’actuellement il n’y a pas trop d’activités sur le Big cheese, mais encore une fois c'est l'esprit qui compte ... Momo aussi est garant de l’esprit Soulful Spirit !
Sinon on continue les soirées bien sur, si on se fait booker, car il n’y a pas d’organisation ou de sorties disques prévues en ce moment. Chacun à ses choses à faire, mais avis aux amateurs !!!

Comment est venue l'idée d'un Paris Rare Groove Day ? Avec qui travailles-tu ?

Cette idée d’un festival autour des musiques funk et rare grooves est né quand je suis monté a Paris et avec la rencontre de plusieurs acteurs de ses musiques comme mys 35 chez Wegofunk, mon pote Momo bien sur et la rencontre de dj's comme" l' ancien " Chabin, Maz de Music Avenue, Manu chez Comet, Juan chez Hi & Fly et bien d' autres.
Avant même de monter le PRGD, nous avons monté avec Wegofunk et 3ème Voie un vrai festival Funk au Glaz’art sur 3 jours (le festival F.U.N.K, ndlr) qui avait été salué par tout le monde comme un projet fondateur en France, mais surtout incontournable. Puis après quelques années d’absence et les difficultés à monter un projet d’ambition, nous avons décidé de remettre le couvert et mettre en avant le coté convention de disques avec d’autres collègues comme Peeer de "Play it kick it" et Olstark de "Modaction"... L'esprit du PRGD était né ... Par contre c’était dit, on ouvrirait le festival à d'autres musiques qui nous animent comme les fameux Rare Grooves venus du monde entier, les musiques latines et exotiques, cinématographique ... Même aux musique pop et rock venu spécialement de France qui sont quand même notre patrimoine. Sinon nous sommes culturellement très marqués par les années 60 et 70, c’est la base de notre festival.

Tu peux nous en dire plus sur le rare groove ?

Bon je crois l’avoir dit plus haut... Ce sont, pour moi, les musiques d’esprit club et/ou de danse et d’inspiration "soul jazz funk" venues du monde entier. A ce sujet on peut quand même remercier un des créateurs, Mr James brown, qui, sans faire de polémique, a inspiré des groupes de n'importe quel pays et sur n' importe quel continent ... Quel bonheur de trouver un skeud groovy venu d’Asie, indien québequois ou russe. Ce sont de petites productions, certes rares, de petit pressages ... Mais tellement originales et fraiches qu’elles font la différence sur un dancefloor.
Maintenant les gens ont une bonne connaissance générale des musique soul funk ... Il faut creuser de plus en plus pour trouver les perles non connues, c’est là que le terme rare rentre en jeux et bien sur on sait reconnaitre ainsi le travail du chineur , le" digger " (souvent dj lui même) qui met sur la place une nouvelle réf (référence, nldr) !
Jouer, chercher, faire découvrir ce genre de sons .... C’est un moyen de rendre hommage à tous ces musiciens inconnus qui ont eux aussi animé à leur façon la scène locale de leur pays et ont contribué au niveau mondial à donner ses lettres de noblesses au mouvement "soul jazz funk" et d’en faire une musique vivante encore aujourd'hui !!!
C’est dit !!!

C'était au départ une convention de disques spé, comment êtes vous passé à ce concept de journée culturelle ?

On a commencé comme ca pour fédérer et s’amuser avec notre passion de la musique et des disques, en parallèle chacun de nous organisaient ses propres soirées ... Du coup on s’est dit montons ce fameux event que tout le monde attend ! Après avoir exposé notre projet à plusieurs lieux, la Flêche d'Or a répondu présent et est même devenu notre partenaire ( co-prod )pour l' élaboration du festival ... Disons que dans ce milieu qui est assez intense mais petit tout le monde se connait, l' idée est de faire participer les gens, les chineurs, vendeurs, les artistes, groupes, les dj's les potes... Ceux qui ont envie quoi !
Grâce a plusieurs partenaires (depuis le début) nous avons rempli la mission, du coup on a remit le couvert deu fois par an et maintenant il ya des chineurs, dj's et artistes du monde entier...

Quels sont les retours public / salle ?

Le public en redemande, les médias nous suivent, les sites web, la presse nous voient comme un événement important, pas parce que c’est la chose la plus incroyable qui se fasse, mais surtout que sinon il n’y a pas grand chose qui se fait dans cet esprit. Seulement que de petites soirées dans les bars ou des événements locaux). Il ya quand même de bonnes soirées et concerts funk avec une super programmation mais sur l’idée de quelque chose de culturel, il n’y a rien !!!
Je crois que c’est cette idée qui plaît au gens, au public toujours plus nombreux (plus de 1500 personnes sur la journée et soirée à chaque fois ). De plus l’objectif est de faire découvrir avec un prix d’entrée très faible contrairement à des concerts à 20euros ... Ce n’est pas la même optique ...


Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

Le financement au final, car nous avons un bon réseau de partenaires et d’artistes mais le nerf de la guerre c’est bien les finances pour faire venir un super groupe de l’étranger faut quand même s’en donner les moyens. D’ailleurs je tiens à remercier tous les artistes qui ont participé à nos soirées et événements et qui ont donné leur cœur et leur talent à notre service. Heureusement que tout ne se fait pas que par argent ... Big Up !!!
Ce qui est dur aussi c'est de trouver des salles capable d’accueillir nos plateaux, ne venant pas de la scène électro ou rock c’est plutôt dur en France mais bon je remercie ici la Flêche d' Or qui a cru en notre événement du PRGD .... Tout le monde sait que l’édition du PRGD#7 est la dernière à la Flêche d' Or car cette salle ferme ses portes en avril mais nous allons bien sur commencer à chercher d’autres endroits ... Alors c' est dit et redit .... Avis aux Amateurs !!!!

Allez-vous exporter l'idée dans d'autres villes ?

Pourquoi pas, avis aux amateurs ! On a un projet ambitieux pour le faire à New York mais ce n’est encore qu'une idée. On pourrait le matérialiser dans les capitales bien sur, mais aussi toute villes désireuse. L’ampleur de l’événement se ferait en fonction du lieu, des partenaires, des finances et avec bien sûr la scène locale ... On a un réseau que l' on peut faire travailler pour le succès de l' événement.

Quel est ton avis sur la scène funk/soul en France et à Paris ?

Il y a de l’espoir on le voit bien, il y a même des groupes importants maintenant qui se lancent dans de vrais compositions et non plus des énième reprises des Jb's, ça fait du bien. On les retrouve sur de gros plateaux, en premières partie ou sur des gros festivals. Justement dans le Rare groove Day on essaie toujours de mettre des artistes français qui constituent cette fameuse scène. Sincèrement certains excellent !
Par contre ce qui pêche, c’est que ces artistes ont trop de mal à sortir des disques ... Crise ou non, c'est ce qui pose de vrais problèmes ... Car pour tourner à l’étranger il faut son disque ! En Angleterre ou même en Allemagne, ils ont plus de facilité ou de labels qui s’occupent de cela. C’est dommage car nos artistes français et nos dj's sont vraiment autant à la hauteur qu’eux !

Ça fait maintenant plus de 8 ans que tu es à Paris, quel constat tu fais sur les soirées et concerts, des regrets, des bons moments ?

Je suis plutôt content au final, j'ai pu participer à de beaux projets, événements, concepts ... J’ai rencontré de chouettes personnes dans ce milieu (il n’y pas que des psychopathes !!! ). Ce que je dirai c’est que c’est dur de fédérer les gens et que beaucoup se tirent entre les pattes et ça, ça fait vraiment du tort à notre scène adorée ... C’est une scène ouverte, conviviale, même si elle se doit d’être pointue.

La journée est consacrée au vinyle via la convention de disques, quels conseils donnerais-tu à un débutant qui voudrait s'acheter des vinyles ?

Je lui conseillerais d’acheter du vinyl et non pas du cd ou ces mp3 de malheur. Le sillon du vinyle crée aussi ce groove qui nous anime tant. Par contre je lui dirais de chiner à droite, à gauche et d'acheter des rééditions car certains disques sont introuvables ou hors de prix. Il faut mettre des priorités dans sa vie et même en musique. Si on aime ce son on doit le connaitre et pouvoir en parler ... Pour info un bon guide auquel je contribue est le groove collector avec des extraits de morceaux en écoute. Cela permet d’y voir plus clair sur le son que l’on recherche mais aussi de voir l’étendu du panel des musiques afro grooves .

Quels sont tes projets à venir ?

Ce qui est sur c'est que l'on va reconduire des projets de type festival. J’attaque avec Dj Peeer une résidence dj appelée « Sookie Sookie » à l’Opa pour bientôt, c’est une manière de proposer une vrai soirée club régulière sur Paris avec l’idée bien sur de faire la scène française et aussi les étrangers de passage à Paris qui adorent ce son ! Il y aura des invités. La première est le 5 juin 2009.
Je prépare aussi un nouveau mix dj qui sortira en édition limité pour octobre 2009 ...

Interview - Dj Pal (Bag'O'Grooves/Paris Rare Groove Day)

LIENS

www.myspace.com/parisraregrooveday
www.palprod.com

ARTICLES

Tous nos articles sur Dj Pal >>> ici
Tous nos articles sur le Paris Rare Groove Day>>> ici

AGENDA

Les prochaines dates du Paris Rare Groove Day >>> voir les dates
Les soirées avec Dj Pal >>> voir les dates

mys35

Nouveau commentaire :
Twitter

------------------- Encart publicitaire -------------------

RECHERCHE



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

Amazon

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER