Bol de Funk 2008 : Keep it old school !

Dimanche 13 Avril 2008

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !
J'ai eu la chance d'assister au week-end inaugural du Festival Bol de Funk 2008 le mois dernier. Deux concerts dans la vaste salle du Cabaret Aléatoire, pas forcément évidente à ambiancer, mais les têtes d'affiche du festival avaient la carrure pour ce défi : Quantic Soul Orchestra le vendredi, et un plateau hip hop old school le samedi avec entre autres Kurtis Blow et Sugarhill Gang.

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !
Ca a commencé comme ça : vendredi soir, un peu fatigué par la semaine, on arrive au concert du Quantic Soul Orchestra. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, même si les extraits entendus avaient l'air alléchants. L'orchestre démarre avec une belle formation, batteur, percussioniste, basse, le leader Will Holland à la guitare, une section cuivre sax/trompette et le renfort de deux musiciens sud américains, le pianiste péruvien Alfredo Linares et le percussionniste Oscar Colorado Cervantes. Et ça part carrément latino ! Une musique qui fonctionne bien en live, des changements de tempo, des décharges d'énergie, de l'espace pour des solos qui montent progressivement en puissance... Après quelques morceaux en instrumental la chanteuse Noelle Scaggs arrive sur scène : son charisme permet au concert de décoller vraiment, la fatigue des musiciens et du public est vite oubliée. Les morceaux funk-latin se mélangent à un répertoire vraiment salsa, et le concert s'achève par un morceau de bravoure, un boeuf d'une dizaine de minute qui laissera le public déchainé. Quand on quitte le Cabaret, le DJ Badass 45 assure l'ambiance avec des bootlegs soul, funk, reggea et hip-hop pas mal du tout... Mais on garde des réserves pour le lendemain !

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !


Bol de Funk 2008 : Keep it old school !
Parce que le lendemain, c'est leçon d'histoire hipopologique avec les vieux de la vieille, la old school de la old shool ! Jugez plutôt : DJ Grand Wizard Theodore (inventeur autoproclamé du scratch, voir le documentaire du même nom, Grand Master Melle Mel (seul membre des Furious Five à rapper avec Grand Master Flash sur leur premier album The Message en 1982), Kurtis Blow (officiellement le premier rappeur signé sur un major, en 1979), et Sugarhill Gang, auteur de l'un des premiers single de l'histoire du hip hop, Rapper's Delight (1979). Je laisse de coté les débats d'historiens sur qui étaient vraiment les premiers, qui a piqué des lyrics à qui et autres, en tous cas ça fait plaisir de voir en vrai des mythes du hip hop. On passera rapidement sur DJ Grand Wizard Theodore, aux routines de scratch un peu poussives, et encore plus vite sur le warm up de Grand Master Melle Mel, affligeant. Bon les vieilles gloires américaines ont toujours un peu cette tendance au spectacle un peu calibré et cabotin (je me rappelle De La Soul faisant danser sur Justin Timberlake à la fin de leur concert...), mais il faut pas exagérer ! Heureusement, le pasteur Kurtis Blow débarque sur scène tout de blanc vêtu (et oui, il chante dans les églises maintenant). J'avais eu l'occasion de voir le Kurtis au Bus Palladium en 2006, et c'était excellent ! Cette fois-ci, il est accompagné de son fils, Kurtis Jr et de danseurs, le Airforce crew. Et c'est toujours aussi bon ! On saute en l'air sur les grands succès du père du "party rap", de The Breaks à Basketball en passant par Rappin' Blow et If I Ruled the World...

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !


La salle est blindée et bouillante quand les deux MC de Sugarhill Gang, Wonder Mike et Master Gee, arrivent sur scène accompagnés de Hendogg et DJ T Dynasty, pour un "Apache" d'anthologie ! Ils assurent le show, organisent un concours de danse avec le public, chantent leurs succès et terminent par Rappers Delight, avec la moitié de la salle sur la scène. Désolé pour la qualité du son de la vidéo ci-dessous, mais mon appareil photo n'a pas très bien encaissé le volume... En tous cas, cette deuxième soirée restera dans les mémoires. évidemment ces quinquagénaires font un peu "tourner la boutique", mais les voir reste une expérience unique ! Cette édition du Bol de Funk était super, un seul regret, avoir raté la soirée disco avec DJ Lord Funk et Eric Rug... mais ça sera pour la prochaine fois. Bravo à Cyril et à Turn Me On pour l'organisation, et à l'année prochaine !

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !

Bol de Funk 2008 : Keep it old school !


Christofunk

------------------- Encart publicitaire -------------------

RECHERCHE



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

Amazon

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER