Carleen Anderson - Soul Providence

Samedi 12 Novembre 2005

Dome Records / Why-Not Mc
2005


Carleen Anderson - Soul Providence
Fille d’une des funky divas de James Brown, Vicki Anderson (« Supergood », « Answer To A Mother Popcorn »), elle même compagne de Bobby Byrd (frère d’arme du godfather), Carleen Anderson a élu domicile en Angleterre pour y trouver qualité de vie (pour son fils), rencontres marquantes avec de multiples artistes aux horizons différents ( Paul Weller , Massive Attack , Brian Ferry, Paul McCartney , Johnny Cash, Norman Jay etc.) et reconnaissance auprès du public anglais et européen. Même si c’est avec Grady Harrell qu’elle débute en 1984, c’est avec les Young Diciples qu’elle connaît son premier succès en 1990. Puis, le grand public la découvre au micro du groupe The Brand New Heavies à travers seulement 4 morceaux dont la reprise des Young Diciples « Apparently Nothin’ » sur le best of « Trunk Funk » en 2000. Collaborations qui vont asseoir son enviable réputation de « Voice Of Acid Jazz ». Dans les intervalles, on la retrouve également à la tête du département vocale de l’institut de la musique contemporaine de Brighton et sur scène de temps à autre avec sa mère et Bobby Byrd.
Le talent de Carleen Anderson n’est plus à contester. Son impressionnant parcours se renforce avec 3 albums solo, le mémorable « True Spirit » avec ce qui reste à mon humble avis son tube « Mama Said », « Blessed burden » en 1998 et « Alberta’s Granddaughter » avec la reprise d’ Oasis « Don’t Look Back In Anger », produit par son propre label Dusky Sapho Music en 2002.
Son écriture poignante, jonglant avec amour, foi et positivité, est véhiculée par une voix extraordinaire, roque et saisissante (différente de sa mère). Ingrédients que l’on retrouve sur le nouvel opus « Soul Providence » sorti chez Dome , entièrement écrit par Carleen (sauf pour la reprise de Leon Ware « I Wanna Be Where You Are » immortalisé par le petit Mickael Jackson) et produit par Mark Edwards et Colin Walker . « Cet album est celui de la maturité d’une femme qui a survécu aux déceptions avec sourire » aime – t – elle à le décrire en affirmant aussi qu’il s’agit de son meilleur opus. On ne peut qu’adhérer ! L’artiste s’affirme encore une fois dans un style Néo-Soul qui lui va bien. Jocelyn Brown vient lui prêter main forte sur l’entraînant « Parting The Waters » tandis que Nichol Thomson et Dominic Glover , cuivres d’ Incognito , accompagnés du sax Ben Castle , fils du trompettiste Roy Castle , font swinger le dansant « My Door Is Open ». Paul Weller , son ami de toujours est aussi présent sur « I Wanna Be Where You Are ».
Pour le reste, on vous laisse le soin d’écouter le disque et d’apprécier vous-même 15 morceaux qui feront sûrement dates. Carleen Anderson ou comment allier grâce et authenticité.

Acheter ce disque

Carleen Anderson Site officiel
Dome Records

Découvrez Carleen Anderson en interview cliquez ici

Freeworker
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE