Gil Scott-Heron - I'm New Here

XL Records - 2010

Lundi 10 Mai 2010

Gil Scott-Heron - I'm New Here
Le retour discographique de Gil Scott-Heron, après plus de 15 ans d’absence, était à la fois attendu et redouté par nombre de ses admirateurs. En effet, malgré son indéniable statut de poète et musicien majeur du XXe siècle, il était devenu difficile de suivre l’artiste depuis la sortie en 1994 de Spirits, son dernier album en date. L’année 2009 devait marquer son grand retour en France, pays dans lequel il n’avait plus joué depuis 2001 et son concert au New Morning immortalisé en DVD. Cependant, des problèmes de visa ont empêché ce retour, et donc ses performances à Cognac et Paris.


Il fallait donc traverser l’océan Atlantique pour avoir une chance d’apercevoir celui que beaucoup considèrent, au même titre que les Last Poets, comme l’un des pères du hip-hop. Il s’est produit à deux reprises au Blue Note Jazz Club de New-York en août 2009, prouvant s’il en était besoin qu’il n’avait rien perdu de cette voix et de ce verbe qui ont fondé sa réputation. Entouré de son solide groupe, The Amnesia Express, il a revisité quelques uns de ses classiques, parmi lesquels Whitey on the Moon ou l’inévitable The Bottle, usant aussi de ses talents d’orateur et de son humour pour tenir en haleine un public conquis.


Plus que rassurés par sa performance, c’est finalement avec davantage d’impatience que d’inquiétude que nous attendions son nouvel opus, I’m New Here, sorti chez XL Recordings/Beggars Banquet en février 2010. Probablement l’une des œuvres les plus déroutantes de l’artiste, très loin musicalement des enregistrements avec Brian Jackson, ce disque risque de surprendre.


Le premier élément de surprise réside dans son timbre de voix, plus rauque et dur que d’ordinaire, qui donne le ton à un album marqué par la mélancolie et le regret.

La forme de l’album étonne elle aussi, puisqu’il est largement composé de courtes plages de spoken word entrecoupées d’interludes, et ne possède que peu de titres conventionnels. Parmi ceux-là, I’ll Take Care of You, classique écrit par Brook Benton et rendu célèbre par Bobby Bland, est le seul à faire écho à l’héritage de son œuvre des années soixante-dix. D’autres, comme Me and the Devil, adaptation du blues de Robert Johnson, ou Your Soul and Mine et The Crutch, proposent des sonorités électroniques inédites dans son répertoire.


Les différents choix d’instrumentation, souvent minimalistes et bruts, alliés à la couleur de sa voix, participent d’une atmosphère sombre qui parcourt l’ensemble de l’album.

En ce sens, I’m New Here pourrait rappeler Small Talk at 125th and Lenox, sa première œuvre musicale, parue en 1970, où le spoken word était simplement soutenu par des percussions. Cependant, les similitudes s’arrêtent à la forme, tant le contenu des deux opus diffère. En effet, contrairement à Small talk, qui abordait principalement des thématiques politiques et sociales, I’m New Here nous plonge dans l’intimité de l’artiste.


On Coming From a Broken Home ouvre l’album en rendant hommage à sa grand-mère Lily Scott. Il y exprime respect et admiration pour son aïeule qui a joué un rôle primordial dans son éducation. Introspectif, Gil revient sur les difficultés qui ont jalonné son enfance, et sur l’absence de figure paternelle. New York is Killing Me, dont une version remix avec Nas a récemment vu le jour, exprime la frustration et l’usure générées par la ville qui ne dort jamais, ainsi que son souhait de retourner dans le Tennessee.


Déconcertant au premier abord, cet album explore de nouvelles voies, comme l’avait fait Terry Callier en 2009 avec Hidden Conversations en s’entourant d’artistes comme Massive Attack. Au-delà de proposer des titres convenus, Gil Scott-Heron a su se renouveler, aidé dans son entreprise par Richard Russell, fondateur du label XL Recordings et producteur de l’album. Espérons que cette collaboration ne restera pas sans suite, et qu’elle marquera le début d’une nouvelle phase créative dans sa carrière.


Près de neuf ans après son dernier concert parisien, il se produira le lundi 10 mai 2010 deux fois sur la scène du New Morning.

Soulhoper
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE