Interview - Dj Bronco

Jeudi 1 Mars 2001

Interview -  Dj Bronco
Comment es tu devenu dj ?

J'ai commencé a scratcher sur la chaine hi-fi de mes parents !!! En fait j'ai eu mes deux premières platines en 1989, avec une table de mixage et j'ai commencé à mixer, c'est venu naturellement, j'ai toujours eu la passion du vynil. J'étais actif dans le milieu du hip hop : je mettais du son pour les gars du quartier qui venait rapper sur les mixes d'instrumentaux : les faces B des maxis, à l'ancienne je n'avais pas encore de sampleur ! Ensuite je me suis mis au sample et je suis revenu au mix récemment, ca fait un an et demi à peu près que je fais des soirées régulièrement. J'avais laissé ça de côté pour m'occuper de la production, du sample et aussi de l'émission de radio. On m'a proposé de faire une soirée puis une autre, ça a marché et c'est comme ca que c'est venu.

D'où te viens ton nom Bronco ?

Ca vient d'une bande dessinée qui s'appelle 'Les tuniques bleues', je l'ai pris quand j'avais 15 ans car il était bien rond et facile à tagger; je taggais à l'époque ! Et puis ca représente un symbole fort qui est la liberté, car c'est le nom que l'on donne aux chevaux sauvages aux Etats Unis.

Comment a débuté l'émission que tu animes ?

Cela fait 3 ans que c'est le dimanche et que la radio s'appelle Générations, avant elle s'apellait E FM. Y'avait une emmission, Soul Funk le dimanche matin de 11 h à 13 h, un jour les animateurs sont partis en vacances au mois d'Aout, je les ai remplacé et depuis je suis resté, c'était en 93 !! A la rentrée les émmissions black se sont arrêté et ont repris en 94. Là je suis revenu en force avec toute une équipe : dj Kaze, Dan, Marc... et on a instauré une plage black music. Tout de suite le concept d'inviter des gens s'est imposé parce que je me suis dit qu'avec ma collection, j'aurais pas assez de disques pour faire durer l'émission. Le premier invité c'était Aldo de Pure records qui était le label de réédition de références de l'époque

Est ce c'est ce concept qui est le secret de cette longévité ?

Oui ca tient à ca en partie, on a fait tourner des gens et tout le monde se sent impliqué. C'est un rendez vous, j'ai un auditoire fidèle. Chaque invité dit à ses amis d'écouter et ca fait plus de gens qui écoutent. Le bouche à oreille marche et en plus y'a du bon son donc ça continue !

C'est la plus vieille émission consacrée au funk, te considères tu comme un vétéran ou comme un resistant ?

Vétéran, je trouve ce mot péjoratif dans le sens où ça veut dire que la guerre est finie, résistant la guerre continue. Mais en même temps c'est pas vraiment une guerre car on vient apporter la paix à l'esprit et au corps. La musique c'est pas fait pour faire la guerre mais pour imposer cette musique t'es obligé de faire la guerre à ceux qui veulent t'en empêcher! Donc je suis définitivement un resistant, depuis 6 ans.

As tu d'autres projets radios ?

Cette émission ne va pas évoluer mais je vais peut-être proposer une émission plus ouverte à des musiques plus modernes.

Pourquoi avoir fait des mixtapes ?

Pour la première mix tape c'est le format qui m'a plu : il est accessible à tout le monde, c'est un truc de la rue, qui va bien avec la musique : tu peux la mettre dans ta voiture, dans ton walkman... C'est aussi moins compliqué au niveau des droits d'auteurs car c'est une production limitée (1000 à 2000 exemplaires) et y'a pas de bénéfices dessus.
Pour le concept Uncle funk : je cherchais un concept marrant pour commencer, j'ai vu un paquet de riz Uncle Ben's ca m'a semblé familier, chaleureux et convivial. Pour le contenu c'était de faire un coktail de morceaux connus, et moins connus pour éduquer; pour apprendre qu'il existait d'autres styles comme l'afro, le latin jazz... Avant, toutes les compils soi disant funk c'était soit de la funk 80, soit de la soul pure et dure. C'était un coup de poker en fait, je me suis dit : " ca va peut être pas se vendre parce que la majorité des gens veulent des standarts de funk genre Oliver Cheatam "... Mais j'ai trouvé un public qui était content de trouver ce mélange qui reflète l'émission.
La deuxième mix tape c'est un autre concept , je voulais faire un truc qui accroche directement, y'a une face 80 et une face 70. Elle est plus travaillée techniquement, sur les enchainements et la selection et j'ai gardé les tempos pour ne pas dénaturer les morceaux. Je voulais faire quelquechose de plus dançant, une cassette que tu peux laisser tourner dans une soirée. Un peu plus disco pour toucher les gens qui écoutent de la house, y'a aussi des originaux et puis c'est avant tout la musique qu'on écoute dans les quartiers.

Dj Bronco producteur ?

J'ai produit surtout pour des groupes de rap francais, des maxis pour un groupe qui s'appelle Apothéose et aussi une production pour un groupe américain de Brooklyn qui s'appelle Cosmic Ray , le morceau s'appelle 'Widow prezum'. Ce sont des produits undergrounds. Je travaille avec un séquenceur atari 1040 qui est vraiment l'instrument à l'ancienne et un sampleur S 3000 AKAI. Mais mon cheval de bataille c'est pas ça en ce moment.
J'ai aussi travaillé avec le label Yellow Production, j'ai contribué à leurs débuts. J'ai fait 3 morceaux sur leur deuxième disque qui s'appelle ' Conversation with the french connection ', en fait la Yellow c'est Bob Sinclar.
Plus deux morceaux sur une compilation d'instrumentaux hip hop en 1997 qui s'appelle Hip Hop Syndrome

Et pour des groupes de funk ?

C'était en projet avec le groupe Kefontil, l'anné dernière, mais on a manqué de fond et de persistance. Gérer un groupe c'est pas évident. Il faut d'abord avoir un nom avant de pouvoir imposer un groupe à une maison de disque.

Pourquoi ne t'associes tu pas à un label comme Dj Juan avec Superclasse par exemple ?


J'ai envie de me réaliser par moi même et de monter ma propre structure . Mais travailler en collaboration avec eux, oui pourquoi pas

Pourquoi ne fais tu pas de compilation ?

Et si !!! On en a sorti une au printemps 94, appelée ' Underground Funk', avec mon accolyte Lord Funk (ndlr une pièce !!!!), une compilation qui regroupait des titres de jazz de soul et de funk. Le truc c'était de mélanger des morceaux obscurs avec d'autres plus connus. On a perseveré l'année d'après avec la compilation 'Underground Funk vol. 2'. Les 2 sont sorti à 1000 exemplaires pour répandre le son.

Ton avis sur le Funk ?

Je vis dans le funk, je me suis jamais posé la question de savoir pourquoi j'aime le funk pour moi c'est naturel.
Il faut avoir déjà une bonne définition du Funk; ca regroupe des morceaux très différents (jazz soul ...). C'est un esprit que tu peux retrouver dans différents styles musicaux, même en pop (par exemple Robert Palmer). Le funk peut s'insinuer partout. On le retrouvera toujours, la musique noire c'est la musique de base, c'est la musique essentielle, celle qui vient de la terre mère : l'Afrique. C'est le One. Le funk a un avenir car il sera toujours présent. Y'aura toujours des engouements : dans les années 90 c'était l'esprit rare groove, avec tous les 45 tours obscurs, c'est revenu en force. En ce moment ca revient aussi, y'a eu aussi la sortie du filmShaft. Y'a pas mal de gens qui viennent aux soirées pour écouter du Funk, on a un public qui augmente. D'ailleurs les ventes de disques de funk augmentent aussi : dans Musique Info Hebdo , l'année dernière pour la première fois le funk était represente dans le marché du disque. Le funk c'est un truc pour les nostalgiques, y'aura toujours des nouveautés en rap, alors que le funk ce sont des morceaux qui ont déjà été enregistrés qui ont vécu. Par contre ce qui peut continuer à faire vivre le funk, c'est la scène, les groupes qui refont des compositions car ce sont de nouveaux morceaux. C'est l'avenir du Funk. Par exemple Poets of Rythm, qui est sorti en 1993, ce sont de nouvelles compositions dans un style ancien


Pour finir la question la plus dure : ta play list idéale ?

* The Sylvers "We can make it"
* Kleer "Tonight"
* Dr togo "Be free"
* Mr morse "Sos"
* Superior Movement "Wide shot"
* Gangsters "Whop that wandy"
* Hot Quisine "Ride on the rythm"
* Sunfire "Shake your body"
* Bob James "Nautilus"
* Breakestra "The live mix part 2"




Discographie

1994 Underground Funk Vol. 1 (ndlr: Sont devenues rares maintenant !!!)
1995 Underground Funk Vol. 2
1997 Hip Hop Syndrome (Compilation d'instrumentaux Hip Hop)
1994 Conversation with the french connection compilation YELLOW PRODUCTION
1998 Cosmic Ray, "Danger" (Groupe de rap américain de Brooklyn)
1999 Apothéose (maxi de hip hop français)
2000 mixtape Uncle Funk
2001 mixtape Funk Bomb
2003 Solar Mix

En savoir plus :

Good Times sur Générations 88.2 FM en région parisienne
Tous les dimanches de 19h à 22h. Funky, funky funky.
Animateurs : Bronco

Dj Bronco sur le forum
de Générations


------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE