Interview - The Affectations

Jeudi 24 Juin 2010

A ce rythme là, dans 10 ans la scène Soul / Funk de Brooklyn qui gravite autour du tryptique Daptone– Dunham – Truth & Soul ressemblera à un enchevêtrement de musiciens, de groupes, de labels, et de side-projects à faire pâlir George Clinton en personne. Pas encore signés mais certainement un des prochains à faire parler de lui, The Affectations réunit Mike Deller (claviers des Budos et de The Expressions) et Alba Ponce De Leon (une des Gospel Queens scéniques de Naomi Shelton), deux amis d’enfance qui ont entrainé une partie des Budos Band dans leur envie de Soul Music. Dans un pub du lower east side de Manhattan, coincée à côté d’un dj qui n’hésitera pas à nous foutre du Michael Jackson, la délicieuse Alba escortée par Jared Tankel (avec ces français on ne sait jamais…) nous éclaire sur ce projet en pleine construction.


Interview - The Affectations
« Mike et moi avons grandi ensemble, on s’est ensuite perdu de vue pour se retrouver quelques années plus tard sans qu’aucun des deux ne sache que l’autre était investi dans la musique. J’étais dans la musique Mexicaine traditionnelle, la musique Brésilienne aussi, mais je n’avais pas de groupe, et donc quand on s’est retrouvé, on s’est découvert des intérêts musicaux similaires qui ont fait que pendant un an on a travaillé à écrire des morceaux juste lui et moi. Puis on s’est dit qu’il était temps de monter un groupe. Aujourd’hui on a donc John Carbonella (percussionniste Budos) à la basse, Jared (Tankel, sax baryton Budos) au saxo, Joey Krisp (guitare Dap-Kings), Andrew Green (trompette Budos) également sur certains titres. Mike a fait les connexions avec les membres des Budos, Joey est arrivé par l’intermédiaire de Tom(Brenneck) puis nous a présenté un batteur, Paul Buschmann ».

Interview - The Affectations
Une chose n’échappe pourtant pas au fin limier des réseaux sociaux : il y a encore quelques mois les actuels Affectations se promouvaient sous le nom de The Suspicions. De quoi être suspicieux… « On avait commencé le groupe en nous appelant The Suspiscions et surtout sans se poser la question de savoir si ce nom était déjà pris. Malheureusement il l’était…Un autre groupe qui s’appelait donc aussi The Suspiscions nous a envoyé des paquets de mails en nous disant d’arrêter de prendre ce nom. Au bout d’un moment, on ne voulait tellement plus avoir affaire à eux qu’on a finit par changer. Mais je crois qu’on était meilleur qu’eux ! ».
En formation resserré sur l’essentiel, sans fioritures ni percussions, The Affectations jette l’ancre dans les eaux d’une Soul dépouillée mais chargée émotionnellement. Une Soul sans torrents de cordes ni bataillons de cuivres qui a gravé quelques sillons essentiels fin 60’s début 70’s « L’inspiration et les influences viennent principalement de la vieille Soul type Stax ou Motown. Même si ce sont des compositions actuelles, tout vient de là. En tout on doit avoir quelque chose comme 14 titres mais pour le moment seulement 6 ou 7 morceaux qui sont réellement terminés, qui sonnent bien et qui sont ceux qu’on fait actuellement en concert ». Car qui prétend faire de la Soul en citant de glorieuses fondations ne peut faire l’impasse sur une présence scénique irréprochable. Chaque membre étant habitué à l’exercice avec son ou ses groupes annexes, il a fallu soumettre cette nouvelle mouture à l’épreuve du public : « Notre tout premier concert a eu lieu un dimanche soir donc il n’y avait pas grand monde, on était un peu nerveux mais ça c’est finalement bien passé. Le 2ème était mieux ! On était à Brooklyn, on jouait plus tôt, c’était un vendredi soir et en plus on ouvrait pour des potes à nous ! C’était vraiment bien, les gens en redemandaient. Ca n’est que le début mais on a eu de bons retours. Après le 1er concert Gabe est venu nous voir, ce qui a été une grosse surprise pour nous ». Comprendre Gabe Roth, co-propriétaire de Daptone Records, bassiste des Dap-Kings, ingé-son de nombreux groupes et pas le dernier pour venir jouer un peu de tambourin ou de basse si des fois y’a besoin.

Interview - The Affectations
Alors The Affectations prochain groupe à parapher un contrat Daptone ? Pas sur, car sans label fixe ni deal concret, le groupe a pour le moment trouvé refuge chez l’autre Corleone de Brooklyn : Tom Brenneck« Tom nous supporte, il nous a mis son studio à disposition pour pouvoir répéter. Mais pour le moment on est signé nulle part, on a parlé un peu avec Daptone qui semble intéressé donc on espère ! Quant à savoir si on fera quelque chose avec Dunham, je ne sais pas. Si ça se fait on sera content, sinon on trouvera autre chose. Bien sur qu’on serait heureux d’être sur un de ces 2 labels mais si ça ne se faisait pas, il y aussi des labels comme Truth & Soul qui peuvent être intéressés par ce qu’on fait. Donc on verra bien… ». La mise en boite de titres est quant à elle bien à l’ordre du jour avec un planning déjà plus ou moins défini : « On va sans doute commencer à enregistrer vers septembre ou octobre, le temps que tout le monde soit revenu de tournée et se pose un peu. Et puis Gabe n’habitant plus à New-York, il faudra qu’il soit de retour pour qu’on puisse discuter un peu avec lui ».
La suite bientôt peut-être…

Propos recueillis le 10.06.10

Titres de The Affectations en écoute ici ICI
 

Muzul _

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE