James Brown - Get On The Good Foot

Polydor - 1972

Lundi 30 Octobre 2006

Cette fois la franchise est de mise et tous les titres ont été enregistrés spécialement pour ce double album : exceptée la terrible instru sur laquelle Hank Ballard tisse à n’en plus finir des couronnes à James Tout-Puissant et qui a été enregistrée en 1970 avec Boosty et Catfish lors de leur passage éclairo-déterminant, tout le reste est de première fraîcheur, aucun « faux » live à l’horizon..


James Brown - Get On The Good Foot
Les frères Collins ne font plus partie de la revue James Brown. Lassés eux aussi de ses penchants tyranniques les voilà maintenant partis se griller des neurones par poignées aux côtés du Stoned Brother Number One George Clinton. James est donc seul et abandonné de tous ? N’importe quoi ! Des musiciens tueraient pour ne serait-ce que tenir le micro de James Brown. Il sort donc de sa manche 2 autres frérots : Randy Brecker à la trompette et Michael au saxo, frères souffleurs qui seront accompagnés de Bernard Purdie à la batterie. Retenez bien ces 3 noms.
A ces nouveaux arrivants échoie donc en premier lieu un travail de bizuth : dépoussiérer et passer au polish quelques classiques pour ensuite avoir l’insigne honneur de composer du frais, Cold Sweat hérite ainsi d’une ration supplémentaire de cuivres nerveux quand Please, Please, Please devient bluesy.
Mais, malgré ces nouveaux arrivants et tous ces morceaux 100% enregistrés pour, Get On The Good Foot sonne étrangement par rapport à ce qui a précédé et surtout ce qui va suivre. En plein dans son funk brut de décoffrage dont There It Is était le meilleur ambassadeur, James revient à une construction d’album plus classique à savoir :

1/ des titres purement funk destinés à assurer un dance-floor qui ne désempli pas avec au menu le sautillant Get On The Good Foot, le très attitude Funky Side Of Town et I Got A Bag Of My Own (encore un clin d’œil au désormais fameux petit sac…) et ses attaques de cuivres brillants,
2/ quelques replis en terre Soul pour aller faire vibrer les cordes,
3/ un soupçon de Blues pour finir le tout, avec une partie d’un Make It Funky live enregistré avec B.B. King (titre en version complète sur la compile The Big Payback. Enorme moment) mais surtout avec le bien nommé Dirty Harry sur lequel devinez qui se charge des claviers.

Une grande partie des albums de James Brown s’articule autour de ce schéma matriciel…
Le Soul Brother porte un des plus beaux costards de sa carrière sur la pochette mais les photos du livret (on parle de cédé, désolé pour les ayatollahs du vinyl) le montrant en plein effet sur scène ne correspondent pas trop, pour une fois, au contenu de l’album où le funk martial et vindicatif est, pour le moment, mis de côté. Comme un creux dans la phase ascendante de James Brown, Get On The Good Foot lui permettra surtout de prendre son élan pour attaquer la dernière ligne droite qui mène à The Payback.

Catégorie : « Album le plus gentil de sa période funk »

En savoir plus :

LIENS

Site Officiel de James Brown
Funky Stuff Super site avec forum consacré à l'univers JB
Wikipedia
Maceo Parker
Fred Wesley
Martha High
Marva Whitney
Pee Wee Ellis
Clyde Stubberfield & Jabo Starks



DOSSIER JAMES BROWN

Voir notre dossier JB regroupant toutes les chroniques, articles, news, interviews sur ce thème : James, Pee Wee, Maceo, Lyn Collins, Marva Witney...

Muzul
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE