James Brown - It's A New Day - Let A Man Come In

Polydor 1970

Samedi 28 Octobre 2006

Durant les années qui ont précédé, James Brown a eu un agenda des plus chargés : des démêlées avec sa maison de disques (nous y reviendrons plus tard) une foule à apaiser puis à gérer, 2 disques de jazz à enregistrer, la sortie de Say It Loud, le tout dans le rythme toujours infernal des tournées. Malgré tout cela, le Godfather trouve le temps de s’atteler à peaufiner ce nouveau style musical nommé funk dont on lui reconnaitra la paternité et ce sans avoir pratiqué le moindre test ADN.
It’s A New Day est peut-être un des albums les plus sous-estimés de James et sans aucun doute un des plus discrets de toute sa période funk. Pourtant, comment peut-on passer à côté de celui-là, si ce n’est en étant distrait ?


James Brown - It's A New Day - Let A Man Come In
It’s A New Day, c’est un jour nouveau. Un jour nouveau pour la musique surtout. Car cette recette funk encore en rodage et qui va annoncer le grand tremblement rythmique, James en badigeonne allègrement les sillons de cet album en commençant par asséner sans aucune sommation It’s A New Day et Let A Man Come In, deux titres qui indubitablement ont le son. Entendre par là celui des meilleures productions de James Brown. Deux titres sans fioritures, où un beat marteau piqueur aidé d'une basse ronflante noue une rythmique imparable, tellement imparable que le 1er verra James Brown se prendre les bottines dedans. Pas grave, la bande tourne, on continue… (A ce propos, James s’est-il auto-puni en se collant une amende pour cette sortie de groove ?) Le second quant à lui annonce à la perfection l’orientation qui sera celle les futurs Jb’s sous l’égide de Fred Wesley : une troupe d’élite aux ordres d’un Soul Brother Number One n’ayant pas son pareil pour obtenir de ses souffleurs un funk aux motifs cuivrés qui fait hocher la tête. Ce genre de titre, quand ça tourne sur la platine, c’est le groupe qui joue dans le salon.
Conclu sur une note plus Soul par World dont une partie de l’instru servira d’accoudoir à Hank Ballard 2 ans plus tard sur Get On The Good Foot, cette face A est à ranger au rayon des plus percutantes gravées par le Godffather.
Et la face B n’est pas en reste. Continuant sur la lancée, elle sera résolument tournée vers la Soul avec les standards Georgia On My Mind ou It’s A Man’s Man’s World, James y brille encore une fois par sa puissance vocale. Il a beau s’agir de énièmes versions de classiques de James Brown, ils sont revisités par James Brown en personne. Et c’est là tout le sel.
Laissant l’auditeur se faire bercer par un tempo savamment apaisé et des arrangements adoucis, Mister Brown fait soudain tout voler en éclats, dynamitant la face B avec le croquis de Sex Machine, Give It Up Or Turn It Loose. C’est plus fort que lui, le funk bouillant ne demande qu’à sortir et les fourmis dans le pantalon qui lui donne envie de danser ont un taux d’efficacité optimal.
C’est un nouveau jour. Laissez entrer James. Car lui qui tient pourtant le business depuis longtemps déjà va reprendre quelques années de rab à la tête de l’Organisation. Seul l’irrévérencieux George Clinton sera en droit de venir s’en griller une à ses côtés.
James est définitivement Funk, James is Da Man. Sex Machine arrive dans la foulée et James va remettre les pendules à l’heure.
Toutes les pendules.
A son heure.

En savoir plus :

LIENS

Site Officiel de James Brown
Funky Stuff Super site avec forum consacré à l'univers JB
Wikipedia
Maceo Parker
Fred Wesley
Martha High
Marva Whitney
Pee Wee Ellis
Clyde Stubberfield & Jabo Starks



DOSSIER JAMES BROWN

Voir notre dossier JB regroupant toutes les chroniques, articles, news, interviews sur ce thème : James, Pee Wee, Maceo, Lyn Collins, Marva Witney...

Muzul
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE