James Brown - Mutha's Nature

Polydor - 1977

Vendredi 6 Octobre 2006

Usé par des albums de qualité décroissante qui atteignent de moins en moins souvent leur cible, et pendant que l’écurie Parliafunkadelic lamine les charts et brûle platines et dancefloors avec une régularité impressionnante, James Brown part se mettre au vert.


James Brown - Mutha's Nature
Rien de tel que de s’ébrouer au réveil dans la rosée du matin et de vivre en osmose avec la faune et la flore. James a toujours enregistré une musique qui sentait le béton et la rue mais cette fois il prend au Soul Brother des velléités de défenseur de la nature et il décide de lui rendre hommage en lui consacrant un album entier. Enregistré aujourd’hui, cet album s’appellerait Grand Sick And Diyin’ Old Mutha’s Nature, mais là n’est pas le sujet. James vient donc crier son amour pour Dame Nature sans qui nous ne serions rien, mais comme James Brown sera toujours James Brown, pas question de se laisser envahir par la modestie. Car ici, « celui que l’on appelle le roi », affirme venir remettre à l’heure les pendules musicales comme d’autres « B » célèbres avant lui : Brahms, Beethoven, Bach. Rien de moins…Il affirme aussi que, d’après ce qu’on lui a dit, cet album est son meilleur depuis longtemps. Il dira la même chose quelques années plus tard avec Take A Look At Those Cakes, alors méfiance….
Et la méfiance est plus que de mise : son plus produit, batterie rectiligne qui pulse mais qui va tellement tout droit qu’elle en oublie parfois de groover, clavier qui fait pffffuuuuuuiiiiiit…Non. Vraiment non.
Alors bien sur la flamme fait encore parfois illusion et les titres d’ouverture de chaque face même s’ils sont choisis et placés à cet endroit pour impulser l’énergie masquent très mal l’indigence du reste. Summertime assurera toujours une pointe de nostalgie pour les adeptes de James, mais comment ne pas se cacher la vérité ? Depuis une poignée d’années déjà, le Soul Brother Number One est sur le déclin et la descente dans les limbes n’est pas encore terminée, James se pose en défenseur de son intégrité Funk mais plus il enregistre de titres, plus sa musique ressemble à celle des autres. Et James Brown ne donne le meilleur de lui-même que lorsqu’il caracole en tête et que les autres tentent de le suivre. Quand l’inverse se produit, ça n’est jamais bien affolant et le futur prouvera que ça peut même être triste.
En anticipant sur les albums suivants, Mutha’s Nature fait partie ce que le Godfather a fait de mieux dans sa période « noire ».


Catégorie : « Pourquoi pas, mais ne casse pas ta tirelire non plus… »

En savoir plus :

DOSSIER JAMES BROWN

Voir notre dossier JB regroupant toutes les chroniques, articles, news, interviews sur ce thème : James, Pee Wee, Maceo, Lyn Collins, Marva Witney...

LIENS

Site Officiel de James Brown
Funky Stuff Super site avec forum consacré à l'univers JB
Wikipedia

Maceo Parker
Fred Wesley
Martha High
Marva Whitney
Pee Wee Ellis
Clyde Stubberfield & Jabo Starks

Extraits et achat :



Muzul _
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE