James Brown - Superbad

King - 1971

Mercredi 30 Août 2006

En 1971 James est en pleine ascension funk. Survitaminé par l’arrivée des frères Bootsy et Catsfish Collins qui le quitteront la même année, Sex Machine est déjà dans le rétro. Ne négligeant par pour autant sa bonne vieille Soul, son style est de plus en plus radical et la nouvelle voie qu’il trace incite à sauter sur les tables plutôt qu’à s’étreindre langoureusement.


James Brown - Superbad
Bien qu’il nous refasse le coup de l’album live (les morceaux sont bien enregistrés live mais le public, lui, est ajouté en studio), on se dit qu’avec une telle pochette et un titre aussi évocateur que Superbad, il est impossible d’attendre autre chose qu’un James pilonnant tous ceux qui tenteront de le coller d’un peu trop près.
Et c’est précisément ce qui va se passer, le morceau titre annonçant la couleur avec pertes et fracas. James n’est plus humain. Il est un fauve dont personne ne peut déterminer le type et qui depuis longtemps s’est affranchi des barreaux de sa cage, dévorant tout se qui se dresse sur sa route : le micro, la rythmique, le diamant, les enceintes, un excès de kiff envers sa propre personne l’amenant même à consentir que des fois, il se sent tellement bien qu’il fait de bonds et à envie de s’embrasser lui-même (dédouanant ainsi ses fans d’éventuels penchants homosexuels latents qu’ils pourraient avoir à son égard). Totalement habité, hurlant son funk animal et suant, il va solliciter un endroit de l’oreille que seule une craie crissant sur un tableau connait nous offrant là un des meilleurs titres de toute sa carrière.
Porté par la basse de Bootsy « let me hear ya » Collins et appuyé par des percussions couplées à un saxo qui termine d’achever la transe, il conclu sa montée par un de ces hurlements orgasmiques qu’il affectionne tant. Sauf que celui là, après 9 minutes, il fallait aller le chercher et que, paradoxalement et en dépit de la puissance vocale développée, plane le sentiment que James a encore 10 fois ça en stock…
Enregistré en 1970 et justifiant à lui tout seul la possession de cet album, le single Superbad comme 117 de ses confrères, ira se cramponner à la 1ère place des charts RnB et un électrique Supergood (answer to Superbad) interprété par Vickie Anderson verra le jour dans la foulée.
Il faudra attendre encore 2 ans avant qu’on ne le surnomme The Godfather Of Soul, mais son attitude, la façon dont il sait se faire entendre et obtenir dans la seconde exactement ce qu’il veut de son groupe, le prédestinait pourtant déjà à un surnom de cette trempe.
Etouffé par ce rouleau compresseur, la suite de l’album sera beaucoup plus Soul et sensuelle notamment grâce à Let It Be Me, reprise en duo (Vickie Anderson à nouveau) d’un titre de Gilbert Bécaud (ça fait quelque chose hein ?) qui recevra également les hommages de Bob Dylan et de Nina Simone. Décidemment très versatile, James s’adonne sur la face B à un bon vieux blues, profitant des 10 minutes qui lui sont imparties pour retrouver les claviers et donner la réplique à une guitare plaintive, puis se retire sur une reprise (encore), cette fois de By The Time I Get To Phoenix, imitant là un Isaac Hayes qui en avait fait de même dans une version fleuve sur son album Hot Buttered Soul.
Son passage en revue de plusieurs styles et surtout sa maîtrise de l’exercice font que, malgré l’évident manque de cohérence entre les morceaux, James assoit de plus en plus sa supériorité et se conforte au rythme de ses sorties dans sa position de Soul Brother Number One incontestable.
Gros morceau.

En savoir plus :

LIENS

Site Officiel de James Brown
Funky Stuff Super site avec forum consacré à l'univers JB
Wikipedia

Maceo Parker
Fred Wesley
Martha High
Marva Whitney
Pee Wee Ellis
Clyde Stubberfield & Jabo Starks



DOSSIER JAMES BROWN

Voir notre dossier JB regroupant toutes les chroniques, articles, news, interviews sur ce thème : James, Pee Wee, Maceo, Lyn Collins, Marva Witney...

Extraits et achat :


Muzul
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE