Jazzyfatnastees : Des femmes indépendantes.

Lundi 13 Octobre 2003

Jazzyfatnastees : Des femmes indépendantes.
Les Jazzyfatnastees, Tracey Moore et Mercedes Martinez, commencent comme quartet, en signant chez Tommy Boy Records en novembre 1993. « A cette époque nous chantions les harmonies des années quarante sur des boucles de jazz et des breaks beat . Nous voulions que la formation soit composée de trois harmoniques et d’une soliste. De plus nous voulions nous donner les moyens de pouvoir reproduire sur scène tout ce que l’on avait enregistré en studio » explique Mercedes.
Son frère J. Swift (producteur du premier album du groupe Pharcyde « Bizzare ride to the Pharcyde ») les aide à trouver leur nom. « Les paroles JAZZY , les FAT (fortes) harmonies et les morceaux NASTEE (méchant) » comme le raconte Tracey. C’est dans ces circonstances que le groupe collabore avec Stevie Wonder, Meshell N’Degeocello, Outkast, De La Soul, Blackalicious et Eric Bénet.
En 1995, peu après la rupture du contrat avec Tommy Boy , elles rencontrent les légendes du Hip Hop : The Roots. Après avoir assuré plusieurs de leur premières parties à Los Angeles, ils les invitent sur leur album « Illadelphhalflife ».Séduites par l’énergie créatrice de la ville et inspirées par l’accueil chaleureux de la famille The Roots, les Jazzyfatnastees décident de vivre à Philadelphie.

Jazzyfatnastees : Des femmes indépendantes.
En 1998 deux des membres du groupe initial suivent des voies différentes, les deux membres restants, Tracey et Mercedes, constatent par la force des choses qu'elles forment désormais un duo. Cette même année elles signent sur Motive Records, le label des Roots au sein de du groupe MCA. Elles composent et coproduisent leur premier album « The Once and the Future » avec l’équipe de The Roots, à savoir Richard Nichols (le manager-producteur) et Scott Storch, collaborateur de longue date des Roots et qui également producteur de Dr Dré, Christina Aguilera, Mobb Deep, Jay Z et plusieurs autres. L’album sort fin de 1999 et il est favorablement accueilli par les critiques de Time Magazine, The Source, Jane magazine, USA Today et Philadelphia Inquirer entre autres. Malheureusement cet album ayant précédé le mouvement « Neo Soul », MCA ne savent pas comment assurer la promotion d’un groupe qui ne se confine pas aux limites de la musique populaire noire.

2002 : The Tortoise and The Hare (Cool Hunter)

Jazzyfatnastees : Des femmes indépendantes.
Aujourd’hui, elles font partie du label indépendant Coolhunter/Ryko Distribution sur lequel est sorti leur deuxième album en septembre 2002 « The Tortoise and The Hare » (Le Lièvre et la Tortue) un titre qui symbolise bien leur parcours, rien ne sert de courir…
C’est d’ailleurs à cette occasion que s’est déroulée un nouvelle édition de Black Lily cette fois-ci à Paris à La Scène (Paris 11ème) en février 2003. Sympathique de croire en une scène « Néo Soul » française, on attend la suite… Si toutefois il y en a une.

L’album est le reflet des multiples influences du duo ( pop, soul, rock, jazz, musique latine…et même house) les deux styles de voix très différents et à la fois complémentaires nous baladent sur dix titres, ça fait court mais la douceur et les rythmes variés nous emmènent sur toute la longueur sans aucune difficulté ni tentation pour le zapping sonore.

On reste à l’écoute….

En savoir plus :


Jazzyfatnastees : Des femmes indépendantes.

Afrodeeeth
------------------- Encart publicitaire -------------------

RECHERCHE



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

Amazon

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER