Menahan Street Band - Make The Road By Walking

Dunham - 2008

Mercredi 12 Novembre 2008

Tom Brenneck n’en fini plus de se faire remarquer. Après les Dap-Kings, The Budos Band, et les coups de gratte donnés à droite et à gauche, le voilà qui maintenant créé sa propre division à l’intérieur même de la maison mère Daptone, label qu’on ne présente plus tant il vise à devenir le terme générique pour désigner « de la Soul ou du Funk avec un son 100 % analogique, organique, bref vintage cuvée 70 comme on les aime et surtout comme il se doit ». C’est donc sur son Dunham Records fraichement fabriqué avec son compère batteur Homer Steinweiss que TNT Brenneck sort son premier album Menahan Street Band.


Menahan Street Band - Make The Road By Walking
Durant ces 2 dernières années, Brenneck armé d’un simple 8 pistes et de 2 micros a profité de ses temps morts entre les tournées des Dap, des Budos et d’Amy Winehouse pour cuter des titres avec l’aide de Dan Foder (basse des Budos), Homer Steinweiss (batterie des Dap-Kings, d’El Michels Affair et avant ça des Mighty Imperials), Dave Guy (trompette Dap et Budos), Gabe Roth (patron de Daptone, bassiste des Dap, joue d’un truc sur tous les albums de son label), Mike Deller (clavier venimeux des Budos), Leon Michels (ex Dap, saxo d’El Michels Affair, patron de Truth & Soul) et Nick Movshon (basse et batterie d’El Michels Affair et des Mighty Imperials). Tout ça enregistré dans sa chambre. Vraiment très sympa pour les voisins du dessous, un centre communal appelé…Make The Road By Walking, titre du 45 avec lequel le Street Band a essuyé les plâtres du label et dont le riff de cuivres est tombé dans le sampler d’un des producteurs de Jay-Z. Pas de bol, le morceau a fait numéro un et les royalties ont permis à Tom et Homer de faire construire leur propre studio d’enregistrement qui, sauf retournement de situation de dernière minute, devrait servir à produire d’autres artistes.
Mais pour le moment l’actualité de Dunham c’est cet album artisanal de 10 pièces instrumentales, patiemment ciselées, résolument Soul mais pas que. On y croise des basses tendance reggae, des beat funk, des cuivres mariachis avec une pointe de nostalgie, des pianos jazzy. En somme toute la palette d’influences qu’on était en droit d’attendre des participants à ce projet de studio. Les familiers des sons aladaptone ou alatruth&soul et les preneurs des groupes cités plus haut ne pourront qu’adhérer, les non-initiés ne se retrouveront pas en territoire inhospitalier mais sur une route consciencieusement balisée. Une promenade casque sur les oreilles dans Menahan Street, une flânerie dans les 70’s qui s'achève sur une reprise de Goin’ The Distance de Bill Conti, énorme pièce à cuivres amputée ici de ses cordes, extirpée de la BO de Rocky (pour situer, c’est le morceau qui couvre l’enchainement de rounds vers la fin du film. Rocky se mange des beignes dans tous les sens. Creed aimerait bien le voir lâcher mais l’Etalon Italien revient toujours à la charge, la tête de plus en plus en vrac. Creed sait qu’il va en avoir jusqu’à la dernière seconde du dernier round. Prendre ce réputé tocard de Balboa pour se faire briller à peu de frais n’était finalement pas la meilleure idée. Fin de la parenthèse cinéphile).
Dangereusement addictif, Menahan Street Band est une des meilleures sorties de 2008.
Prochaine méfait de Dunham : Charles Bradley & The Menahan Street Band. Vigilance.

Sortie le 10/12/08 - ( Daptone / Ter a Terre / Discograph)

En savoir plus :

LIENS
Site officiel
My Space

ARTICLES

Tous nos articles sur Menahan Street Band >>> ici

AGENDA

Menahan Street Band en concert >>> voir les dates

Muzul / Frogeyes

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE