Odezenne - O.V.N.I.

Mardi 6 Décembre 2011

A ceux qui trouvent que le rap c’était mieux avant, je dis : en effet, avant c’était bien. A ceux qui disent que le rap est moribond, je dis : oui, un peu. Mais à ceux qui ont encore de l’espoir, je cite le groupe Odezenne : "Le rap n’est pas mort, j’en suis même convaincu. Je l’ai vu se balader avec un Vocoder dans l’Cul !"


Odezenne - O.V.N.I.
Finissons-en de suite avec les lieux communs. Le second album du groupe Odezenne (ex O2zen) porte bien son nom : c’est un O.V.N.I. Traduisez Orchestre National Virtuose Incompétent et le ton est donné. Le rap décalé et poétique du groupe s’échappe avec talent des chemins tracés par l’autre rap qui se vend sans raison. La sensibilité des lyrics des deux MCs, Al et Jaco, est exacerbée par leurs flows désinvoltes, à fleur de peau. En s’affranchissant des codes du rap actuel ils évitent de tomber dans la facilité de titres trop égo trip ou inutilement violents. Pourtant, la violence existe bel et bien dans les textes d’Odezenne, mais dans une forme plus subtile, plus évoquée. Elle se distille dans le choix des thèmes qui sentent le vécu et façonnent l’ambiance générale de l’album.
Le disque s’ouvre sur "saxophone", un exercice de style façon comptine d’enfant. Puis, la critique acerbe et fataliste d’un système étouffant dans le titre "Dedans" enchaîne sans transition après l’histoire d’une séductrice paumée qui "boxe avec son jean" dans "Chewing gum". Ces "Pygmalions des rappeurs sans millions" s’en prennent à l’industrie du disque ("Gomez"), nous parle d’amour ("Nasty", "Méli Mélo"), de "Meredith", et de "Taxi", ou encore d’un homme qui partage sa vie avec deux copines poudrées et encombrantes ("Boom Boom").

Odezenne : Edenn Ozé

Il se dégage de ce concept album une atmosphère dérangeante, fragile et mélancolique, qui rend l’ensemble terriblement humain. Mais pour qu’un album, dit concept, puisse évoquer le commencement d’un début d’expression de sentiments, il doit être excellemment bien fait. Et l’O.V.N.I. répond à la définition.
Les instrus concoctées par Merlin (guitariste-bidouilleur-informatique) sont de très bonne facture. Sous influence électro, les riffs de guitare légers et bien sentis, trouvent leur place à côté de scratchs et samples aux références cinématographiques parfois pointus (la voix de Jean Negroni, narrateur du court métrage "La Jetée", en intro du titre "Maux Doux" ou encore la musique d’Ennio Morricone pour le film "Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçons" dans le refrain du titre "Dedans").

Pour conclure l’éloge de ce très bon album, ajoutons qu’en plus d’être bien écrit et bien produit, le disque est beau. Pour la pochette, l’artiste Edouard Nardon, installé à New-York, a réalisé une planche par morceau. Ces cartes carrées, avec les textes au dos, se frottent avec le disque dans une enveloppe qui s’insère à son tour dans une pochette plastique. On imagine la galère de réalisation. Mais le résultat, entre jeu de matières et de transparence, rappelle qu’un bon disque fait travailler le plus de sens possible.

Odezenne - O.V.N.I.
Orchestre National Virtuose Incompétent

I - DES CHAPEAUX DANS LES LAPINS
II - Saxophone
III - Chewing gum
IV - Dedans
V - Nasty
VI - Gomez
VII - Deux dix cent
VIII - L'ESPRIT DU TANK
IX - Méli-mélo
X - Taxi
XI - Maux doux
XII - Boom boom
XIII - Hirondelles
XIV - MAISON CLOSE
XV - Meredith

Album écrit et composé par Odeznne

http://odezenne.blogspot.com/

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE