Oxmo Puccino and the Jazz Bastards - Lipopette Bar

Mardi 24 Octobre 2006

Blue Note / Capitol Records
25 Sep 2006


Oxmo Puccino and the Jazz Bastards - Lipopette Bar
Oxmo Puccino, cavalier solitaire du hip-hop français, revient avec Lipopette Bar. Cet album sort sur le label Blue Note, et Oxmo s'y présente accompagné d'une formation acoustique guitare/basse/batterie/piano, les Jazz Bastards. Le résultat de cet étonnant mélange est une belle surprise, susceptible de plaire à ceux qui le suivent depuis son premier album (Opéra Puccino en 1997) mais aussi à beaucoup d'autres, grâce aux influences jazzy et à la poésie des textes. Le disque est un album concept qui nous immerge dans le monde interlope du Lipopette Bar. Dans ce rade mal famé, où "même le chat cache son flingue sous la litière", les truands jouent, se battent, tombent amoureux et viennent écouter la meilleure musique de la ville. Chaque chanson-épisode éclaire un personnage, son histoire et ses aventures : Black Popeye l'alter-ego d'Oxmo, Barbie et Pat Phil les hommes de mains flambeurs, Billie la chanteuse dont la voix "fait s'arrêter la pluie" et ses amours avec de Tito le mauvais garçon...

L'atmosphère fait revivre la mythologie du gangster à la française, quelque part entre Jean-Pierre Melville et les Tontons Flingueurs. L'ambiance bénéficie du "décalage" des paroles d'Oxmo : c'est sa marque de fabrique, ces paroles dont le sens parfois obscur dégage une poésie intrigante. L'aspect concept-album du disque n'est pas sans rappeler les grands albums de Gainsbourg, l'Histoire de Mélodie Nelson notamment : même si musicalement les univers sont très différents, la présence d'un groupe acoustique renforce ce parallèle ainsi que la fascination revendiquée pour le monde des gangsters. Les instrumentaux participent à l'ambiance "Série Noire", avec des grooves clinquants (Perdre et Gagner, Où est Billie) entrecoupés d'interludes cinématographiques à la Isaac Hayes (Depuis, Tito, Ceux qui disent). Même si le niveau des instrus baisse un peu sur la fin de l'album (Black Popeye, Nirvana), la production est parfaite de bout en bout. Le son est précis, riche et et exploite vraiment les qualités des instruments acoustiques.

En résumé, cet album mérite vraiment l'écoute, l'achat et la ré-écoute ! Malheureusement pour les vinyl junkies, il est disponible uniquement en CD à ma connaissance, mais l'écoute sous forme CD met bien en valeur la continuité et l'unité du disque. Oxmo est un artiste qui dépasse les postures du hip-hop français et réussit le pari de l'innovation musicale, à l'instar d'autres rappeurs comme Rocé ou Fuzati. N'hésitez pas à aller voir Mr Puccino et ses acolytes en concert, j'ai eu la chance d'assister à leur concert-galop d'essai en avril, avant même l'enregistrement de l'album le son était déjà excellent ! Le hip-hop se transpose souvent difficilement à la scène, là au contraire c'est une musique qui se révèle en live. En ce moment la tournée voyage dans toute la France, ils reviendront à Paris début décembre.

Pour en savoir plus et peut-être connaitre le fin mot de l'histoire, allez voir le site internet consacré au disque. Les bouts de clips, les dates de la tournée, les impressions d'Oxmo sur l'enregistrement et la réception du disque sont sur le blog. Et en cadeau, la bande annonce de ce beau film noir qu'est Lipopette Bar :


christofunk

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE