Tim Maia - Racional vol. 1

Seroma 1975 / Trama 2006

Lundi 12 Juin 2006

Isaac Hayes le Scientologue, Prince et Larry Graham les Témoins de Jéhova, Al Green le Pasteur, Fuzzy Haskins le prêcheur, ils sont nombreux les artistes à être tombés dans un délire religieux, pour ne pas dire sectaire, histoire de se racheter une virginité au regard de leur vie dissolue et de débauche de musiciens, tirant de fait un trait sur les excès et les dérives passés. J’ai pris des quantités déraisonnables de substances, fait des fiestas avec des filles de tous les côtés pour m’apercevoir au réveil que des garçons s’étaient incrustés, mais on ne sait jamais, s’il y a un Paradis, j’aimerai bien en être… La religion lave plus blanc ou comment la rédemption par la soumission à une supposée force supérieure permet de s’en tirer à bon compte. Tim Maia, le père de la Soul Futchebol mériterait un Oscar pour sa prestation.


Tim Maia - Racional vol. 1
Incontrôlable, persona non grata dans les médias, le brésilien notoirement connu chez lui pour son penchant pour les cigarettes qui font rire et la poudre qui détruit les sinus, tombe au début des années 70 sur un livre qui va changer son existence : Universo Em Desencanto écrit par un certain Jacinto Coelho qu’il n’hésitera pas à qualifier de « meilleur homme du monde ». Retourné par ses écrits et convaincu que son salut personnel devra emprunter cette route, il tire un trait sur sa vie de groover carioca (ses albums quoique parfois un peu mièvres sont de solides livraisons de funk aux accents brésiliens) pour rallier la secte qui va avec le livre et qui, comme beaucoup de maisons concurrentes lui promet l’arrivée des extra-terrestres et sans doute tout un tas de trucs réalisables qui vont avec : vie éternelle, paix et amour sur la Terre, résidence secondaire sur le soleil. En lieu et place d’une lobotomie en règle avec mise à la consigne du cerveau, Tim Maia entre dans un processus créatif intense et décide de chanter les louanges de sa nouvelle religion en portant la bonne parole à travers sa musique. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les portes des maisons de disques se referment violemment sur ses doigts mais peu importe, la foi le guide, et c’est seul qu’il réalise et produit Racional volumes I & II en 1975 et 1976 sur son propre label Seroma. Enfin pas vraiment seul puisqu’il parvient à embarquer ses musiciens dans son délire (parmi eux Oberdan Mahalhaes futur fondateur de Banda Black Rio et Paulinho Guitarra sideman d’Ed Motta, le neveu de Tim), ce qui permettra de partager les frais d’essence quand viendra le moment de prendre la voie lactée pour atteindre les hautes sphères intersidérales. Malin le Tim… Pour ses nouveaux amis, rien n’est trop beau, Tim ne jure que par eux, ne s’habille plus qu’en blanc immaculé et virginal, repeint tous les instruments de cette même teinte, et dire qu’il leur déroule le tapis rouge, c’est être bien loin du compte. Il leur bâtit plutôt une splendide villa dans les collines Brésiliennes, une villa en pierres blanches, sur plusieurs niveaux, avec dorures à tous les étages, colonnes, et double escalier en marbre. Usant d’une stupéfiante musicalité et d’une science maîtrisée de l’arrangement il offre tout son talent à la cause. Porté par un intarissable groove tout en restant puissamment enraciné dans son terreau brésilien, Racional assimile le Funk, la Soul (moelleuse ou orchestrée), le Jazz, le Rock, la Samba, les guitares fuzz, sèches ou wah-wah, les cordes, les cuivres ensoleillés, les riff entêtants de clavinet, le tout faisant office d’écrin pour une voix qui porte en elle la lumière guidant à la spiritualité suprême. Déclamé a capella, susurré en Portugais ou scandé en Anglais, le message est mondial, universel, interplanétaire, et n’hésite pas à convoquer l’ancien empire lusophone à se rallier à cette croisade ésotérique qui conduit à la vérité suprême. Car, le contraire eut été étonnant, l’intégralité des paroles se résume en un préchi-précha prosélyte vantant les mérites et les vertus de Universo Em Desencanto, Maia endossant là le costume du benêt bien-né ou, au choix, du candide réjoui qui a vu la lumière qui mène à « l’Immunisation Rationnelle ». Si la musicalité du Portugais peut faire illusion, le passage à l’Anglais ne trompe pas : « Read the book / the only book / the book of god ! », « You don’t know / what i knwo / ‘cause I know / where we came from », etc etc…Plus simple, il n’y a que les chansons pour enfants. Il a « lu un livre », à force de le répéter 10 fois par titre, on commence à comprendre… Racional ou comment un pétage de plombs intégral se mue en deux superbes albums de soul-funk à la sauce brésilienne. Racional ou l’un des trips les plus brefs et les plus créatifs de l’histoire de la musique. Six mois plus tard, ne voyant toujours pas venir ses frères d’une autre galaxie (après un apéro bien arrosé avec Raël, difficile de reprendre les commandes du vaisseau), Maia rejoindra la Terre ferme aussi vite qu’il l’avait quitté. En plus de remiser au grenier ses belles tenues blanches (il fallait sans doute que l’on puisse le repérer de l’espace), il reniera purement et simplement cet égarement IR-Racional en couvrant cette période de sa vie d’un épais drap noir. Interdiction de lui en parler, interdiction de faire des reprises, ces disques n’ont jamais existé…Les exemplaires pressés deviendront donc de plus en plus rares faisant de Racional l’un des disques les plus échangés sur le net, mais aussi une pièce traquée par les connaisseurs. C’est justement à partir d’un de ces vynils ayant échappé à l’ire destructrice du maître qu’une réédition CD remasterisée et nettoyée voit aujourd’hui le jour grâce au label brésilien TRAMA. Agrémentée des versions du vynil avec le son d’origine riche en craquements, celle-ci permet d’apprécier et de mesurer le travail effectué et le chemin parcouru pour faire briller le joyau Racional comme il se doit (le livret comporte quant à lui des phrases essentielles de la doctrine, schémas à l’appui). Ne reste plus qu’à faire le même travail d’orfèvre pour le second volume, au boulot Trama ! Tout cela n’aurait put être qu’un énorme prétexte à la rigolade, un disque à ressortir durant une soirée bien arrosée et à écouter en se tenant les côtes. Un disque à ranger sur l’étagère des Illuminés entre les chants Homistes du Madarom et un album de rock Chrétien (les plus honteux auront sur cette même étagère Dieu m’a donné la foi d’Ophélie Winter) mais la maestria de Maia rend la chose impossible. Alors tant d’énergie et de talent au service de telles foutaises ne peut-il pas être considéré comme du gâchis ? Sur le fond si. Mais qui aura envie de se convertir la doctrine Racional à la simple écoute des albums ? Et qui aura envie de passer outre ce chef d’œuvre au prétexte qu’il vante les mérites d’une secte ? Des paroles simplissimes mais des grooves imparables sur lesquels des arrangements tressés glissent suavement les uns sur les autres, combien seraient prêts à signer un chèque en blanc à Univers et Désenchantement ou à toute autre dinguerie sectaire si on leur promettait l’extase créative atteint par Maia ? Après tout ça, si certains sont réellement intéressés, sachez que l’intégrale d’Univers et Désenchantement se compose de 1006 livres permettant de comprendre la création de la vie et de l’univers, de perfectionner la compréhension du macro-univers Rationnel, mais aussi de développer le vortex de la perfection latente. Beau programme et surtout bon courage… Il se murmurait un temps que David Bowie en personne envisageait de faire rééditer cette merveille. Conviction Racional ou admiration artistique ? S’il nous fait le même coup que Tim, optons pour le choix n° 1.

En savoir plus :

Tim Maia - Racional vol. 1
[Racional sur le site du label Trama]url:http://trama.uol.com.br/portalv2/album/index.jsp?id=4774 [Cliquez ici si vous voulez être l'ami de Tim Maia]url:http://myspace.com/timmaia [All Brazilian Music]url:http://www.allbrazilianmusic.com/en/Essentials/Essentials.asp?Status=MATERIA&Nu_Materia=948 Tout sur la musique brésilienne en anglais DOSSIER BRASIL Retrouvez nos chroniques, interviews et articles sur la scène brésilienne [cliquez ici]url:http://www.wegofunk.com/BRASIL-LATIN_r1.html

Tim Maia - Imunização Racional (Que Beleza!)


Muzul


1.Posté par Silveira le 07/07/2007 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Connaissez-vous la CULTURE RATIONNELLE ? Avez-vous lu les Livres Univers En Désenchantement ?

La Culture Rationnelle est une chose limpide, pure... « Je suis étudiante de la Culture Rationnelle depuis 1978, née au Brésil, diplômée en Lettres, Littératures, Langues et Civilisations Etrangères en France, etc. Lorsque je me promène sur le net, je m’amuse quand je vois des critiques et des opinions au sujet de la Culture Rationnelle. Parfois je demande comment se fait-il qu’une personne qui ne l’a jamais étudié puisse faire de tels commentaires ? La réponse est simple : c’est une réaction tout à fait naturelle chez l’être humain. J’ai souvent vu et entendu certains êtres dire qu’ils n’aiment pas ceci cela même avant d’avoir goûter et aussi critiquer tout ce qu’ils ne connaissent pas. Probablement par peur de l’inconnu, par paresse, par manque de curiosité. « Secte » est devenu vraiment un mot à la mode ; en parcourant le monde, j’ai vu et entendu des personnes lire la première page d’un livre de développement personnel ou d’un livre de sociologie et dire d’emblée « on dirait une secte. Oh ! ça est une secte » Le bouche à oreille prend ainsi une ampleur incalculable. Où est donc passé cet « esprit critique » que l’on a essayé de nous inculquer pendant ces longues années d’études ? Sommes-nous encore trop primates, incapables d’avoir nos propres opinions au lieu de se baser sur celle d’autrui ?

Cela étant, la Culture Rationnelle est une ÉTUDE qui englobe une œuvre de 1006 livres, intitulés Univers en Désenchantement composée de façon suivante : 21 Volumes de l’œuvre où le Rationnel Supérieur décrit la création de l’univers et de la vie ; 21 volumes de la Réplique où il supprime les doutes qui demeuraient chez nous par rapport à l’œuvre, à savoir, il donne des preuves ; 21 volumes de la Trèplique où il rend logique la relation de la théorie décrite dans l’œuvre avec la réalité de la vie, à savoir il certifie ce qu’il a démontré ; 940 volumes de l’Historique dont l’objectif est de perfectionner la compréhension du « Macro Univers Rationnel » et de notre vie terrestre, surtout le développement du raisonnement : le vortex de la perfection latente chez tous les êtres humains.

A quoi bon tout cela ? Est-ce pour remplir les poches de certains requins ? Est-ce pour lobotomiser quelques personnages médiocres de la race humaine dans une secte supplémentaire ?

Bref, c’est ce que certains « pensent » lorsqu’ils commencent à lire le 1er vol, surtout lorsqu’ils lisent certains articles concernant le fameux chanteur brésilien nommé Tim Maia. Pire encore, des personnes qui n’ont même pas eu le 1er volume de l’Univers en Désenchantement dans les mains mais qui sont tombés par hasard sur une pub mal traduite, qui n’ont pas eu la patience de relire pour voir et sentir l’essence du texte. Avons-nous oublié qu’à école on nous demande de lire un texte plusieurs fois afin de dégager les idées ? Cependant, après deux ans, au fur et à mesure qu’ils lisent, ces personnes changent d’avis en disant que c’est vraiment une œuvre différente. Cette œuvre possède selon certains, la loquacité, le radotage ; un langage répétitif avec des mots presque « infantiles » pour décrire la création de l’univers comme « gomme » et « résine ». Certes, cela est infantile pour notre savoir scientifique mais d’une profondeur éblouissante lorsque nous comprenons et en connaissons la cause. Est-il nécessaire de dire que de nombreuses personnes n’ont pas les mêmes facultés de compréhension ?

En règle générale, lors d’une première lecture certains sont interloqués mais ces répétions sont nécessaires car l’objectif est de développer le raisonnement, la capacité de concentration, le sens de l’observation et l’organisation du processus mental parce que notre pensée fonctionne de façon changeante et mutante en quelques secondes, la répétition et la loquacité sont un contrepoint au « dysfonctionnement » des idées.

Je ne veux pas vous embêter l’esprit en expliquant ce qu’est la Culture Rationnelle. Celui dont l’intérêt s’éveille doit ÉTUDIER l’œuvre avec curiosité en se questionnant, en doutant mais sans « tabous ». Le tabou est un grand ennemi de la science, de la connaissance. En tant qu’étudiante de la Culture Rationnelle, je ne veux endoctriner ni convertir personne. Si cela était le cas, il ne s’agirait pas d’une Culture mais d’une religion. La Culture Rationnelle est une CULTURE. D’ailleurs, les étudiants des Livres Univers en Désenchantement n’ont ni temple ni église ni synagogues ni aucun lieu de culte. Encore moins un guide spirituel. La seule orientation que nous avons arrive de la Connaissance Rationnelle et de l’histoire de la vie de chacun. Par ailleurs, depuis toutes ces années d’étude, cette œuvre est à mon égard, magnifique. De plus, je n’ai jamais donné un seul sou à personne. D’ailleurs, je n’ai aucune obligation. Une chose est vraie, parfois les livres sont prêtés entre les étudiants qui organisent des espaces servant de bibliothèque non seulement au Brésil mais dans le monde entier.

Il nous arrive même de collaborer bénévolement à la fabrication des Livres. Moi-même, j’en fais partie. Pour mon plaisir personnel, j’ai pris la décision de la traduire du portugais au français, cela avec l’aide des grammairiens qui corrigent mes fautes car la traduction n’est pas une tâche facile, il faut avoir des grandes connaissances en grammaire, en orthographe, en étymologie, etc. De plus, dans l’Univers en Désenchantement, il y a 41 cursus étudiés en faculté que je m’abstiendrais de vous citer ici, je dirais juste que ces cursus sont en relation avec nous et notre environnement quotidien, ceci de façon simple, claire et précise. En ce qui me concerne, en traduisant l‘Univers en Désenchantement, je sens un bien-être qui s’amplifie au fur et à mesure que les jours s’écoulent, ce bien-être a commencé lorsque j’ai ouvert ce livre pour la première fois. Depuis le temps que je le connais, je n’ai jamais lu une formule ou une recette ou une ordonnance au sujet d’un rituel. Bien au contraire, elle met en évidence la vérité, la réalité de la vie que nous refusons de voir, c’est pourquoi la Culture Rationnelle ne doit pas être considérée comme une philosophie, religion et encore moins comme une secte. C’est une ÉTUDE, une Connaissance dont l’objectif est de nous améliorer afin que nous devenions des citoyens civilisés, des Rationnels car « civilisés » n’en a que le nom.

Si son objectif était différent pourquoi l’enseignement de la CULTURE RATIONNELLE homologuée par la Loi Fédérale n° 5692/71 serait-elle dans les écoles brésiliennes comme une matière optionnelle ?

Donc, si i la Culture Rationnelle ne leur a pas été bénéfique, en ce qui me concerne, c’est vraiment le cas. Plus je traduis, plus j’ai envie d’apprendre mais ce qui compte avant tout, c’est que je vis pleinement : « tranquillement, paisiblement, sereinement, en étudiant les livres de la Culture Rationnelle, je me suis affirmée, j’ai trouvé la paix intérieure, je me suis trouvée avec moi-même, je sais ce que je veux, où je vais, je sais ce que je dois faire et ne pas faire, c’est « divin ». » Nombreux sont les étudiants de Culture Rationnelle qui vous diront la même chose. (Gersonita SILVEIRA).

C’est ainsi que Julienne apporte son témoignage en nous donnant d’autres éléments essentiels : « Bien ! Vous voulez savoir comment et en quoi la Culture Rationnelle a changé ma vie ? Eh bien, je vous avoue que les mystères de la vie m’angoissaient. Mon impuissance devant les mécanismes et la finalité de toute cette énergie que nous dégageons afin d’exister m’a toujours limitée en me faisant sentir une grande sensation de lassitude, de vide. Au moment où je faisais quelque chose que j’aimais, lorsque je me trouvais avec des amis, avec la famille, ce sentiment disparaissait. Toutefois, comme les difficultés sont inhérentes à notre façon de vivre « animal », malheureusement, ce vide revenait toujours à la surface.

Cette ignorance totale devant l’univers qui nous domine le mental me poussait à chercher de nouvelles connaissances, dans les sciences ou bien dans les religions. Lorsque j’ai pris connaissance de la Culture Rationnelle en 1995, j’ai eu tout d’abord la sensation de curiosité car elle concernait des thèmes sur lesquels je faisais des recherches : l’origine de la vie, la pensée, l’imagination, etc. Cependant il y a eu quelque chose d’étrange : le langage n’était pas usuel et l’idée qu’un Être Supérieur écrivait tout cela comme étant quelque chose de définitif, irrévocable « la Vérité des Vérités » m’a surprise, c’était inconcevable. J’ai cessé de lire car je trouvais que cela était encore un des ces bla-bla-bla comme tant d’autres.

En décembre 1996, je suis allée avec mes parents (qui étudiaient la Culture Rationnelle depuis 1995) au Refuge Rationnel situé au Village de la Cave, à Nova Iguaçu dans l’état de Rio de Janeiro. Le Refuge Rationnel est l’endroit où se trouve la maison d’édition des Livres. J’ai adoré cet endroit au pied de la colline remplie de verdure et d’une merveilleuse sensation de paix. Une paix jamais ressentie auparavant. J’ai eu l’occasion de connaître des personnes de toutes sortes et de plusieurs régions. Sans avoir peur de me tromper, le « bonheur » est le meilleur adjectif pour qualifier cet endroit. Même ainsi, cet adjectif est encore faible à mes yeux.

Devant ces faits, je me suis aventurée à lire une fois de plus. Au début, comme avant, je ne comprenais rien, j’avais sommeil, les répétions des mots tels que « gomme », « résine », « électrique », « magnétique » et « Rationnel » m’irritaient. Je considérais l’Univers en Désenchantement plus comme un annuaire téléphonique qu’une Culture Rationnelle. Cependant, lorsque je me suis trouvée vers la moitié de la série des 21ers volumes, j’ai remarqué que l’envie de dormir avait diminué. J’ai remarqué aussi qu’à certains moments de ma vie quotidienne où je réagirais certainement de manière fâcheuse et agressive, mes réactions étaient paisibles, j’étais calme, tranquille. Je me suis trouvée étrange, mais je dois avouer que j’ai apprécié.

C’est à partir de la Réplique et de la Trèplique que l’œuvre a commencé à avoir un sens. J’étais surprise de voir de quelle manière « l’histoire primaire » était brillante et découvrir l’affinité avec notre réalité ! Naturellement, au fur et à mesure que j’absorbais la Connaissance Rationnelle, je suis devenue plus sûre de moi, confiante, tranquille (vous n’avez aucune idée de comment j’étais...).

Si vous me demandez si j’ai déjà vu le Monde Rationnel ou bien si j’ai atteint l’Immunisation Rationnelle, je ne peux pas vous dire « oui ». Par contre, je suis persuadée que ce qui a changé en moi grâce à la Culture Rationnelle est infime par rapport à l’Immunisation Rationnelle : je ne saurais même pas trouver un qualificatif à une telle plénitude lorsqu’on accomplit totalement notre développement.

L’Univers en Désenchantement est en faveur de tout et de tous. C’est une ode à la liberté même si cela restreint. C’est un éventail ample de connaissance cherchant l’harmonie parmi les créations les plus variées du cerveau humain et de la Nature.

Aujourd’hui, j’ai un objectif, un chemin défini dans la vie : atteindre l’Immunisation Rationnelle. Parmi tous les objectifs et désirs que j’ai eu, c’est incroyable voir même absurde mais l’Immunisation Rationnelle est ce qu’il y a de plus sublime parce que ma seule démarche pour l’atteindre rend ma réalité plus heureuse. C’est un plaisir de vivre !

Je veux simplement partager, je ne souhaite convertir ni endoctriner personne. Le Désenchantement de l’Univers, la liberté de chacun, seul chaque individu peut s’ouvrir à lui-même, l’option d’avoir la Culture Rationnelle comme une clé pour ouvrir l’Univers en Désenchantement est un choix qui nous appartient.

Je souhaite seulement avoir participé au moins un tout petit peu à votre compréhension. Reconnaissante de l’opportunité que vous m’avez accordée afin que je puisse m’exprimer sur ce sujet qui m’apporte un immense plaisir et un immense bonheur, je vous remercie. Merci, Juliana Barros Si vous souhaitez m’écrire : barrosjuliana21@hotmail.com (en portugais s’il vous plaît.  Merci).

Gersonita SILVEIRA


2.Posté par thomas le 01/07/2008 03:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour l'article. Talent et humour partagés.
Merci Muzul pour ce précieux boulot

3.Posté par COTTICH BARNS le 21/06/2010 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut wegofunk !!
excellent !! je n'avais jamais pris connaissance de cette réalité chez ces artistes...que de news chez vous !!
bravo !!!!!

4.Posté par pierrot le 02/07/2011 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dur de trouver un article sur ce chef d'oeuvre! Plein d'humour en plus!
Danke schön

Nouveau commentaire :
Twitter

------------------- Encart publicitaire -------------------

RECHERCHE



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

Amazon

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER