What the Funk #29- Quantic - Samedi 24 Juin 2006

Jeudi 1 Juin 2006

What the Funk #29- Quantic - Samedi 24 Juin 2006
QUANTIC ( Tru Toughts )

Le prodige sera à Paris en juin ! Ça tombe bien, son nouvel album est prêt et devrait sortir cet été.

"The hardest working fella in showbiz" écrivait le magazine Straight No Chaser à propos de Will Holland, plus connu sous le nom de Quantic. Il est vrai que l'anglais est très prolifique. S'il n'est pas aux quatre coins de la planète, là où va sa notoriété finalement (Croatie, Finlande, Slovénie, Etats unis, Emirats, Porto Rico, Japon, Australie, Nouvelle Zélande etc.), vous le trouverez sûrement en train de remixer ou de composer un nouveau titre dans un studio de Brighton ou d'ailleurs. A seulement 25 ans, il est devenu à vitesse grand V un des artistes les plus incontournables de la scène underground mondiale. Plus que par souci de maintenir son rang de petit génie de la musique, c'est une vraie passion pour cette dernière qui l'anime.

Quantic s'est fait connaître comme remixeur, tapant dans l'oeiil (et les oreilles), de Rob Luis, le patron de Tru Thoughts. De cette rencontre naît quelques Remixes et le premier album " The 5th Exotic " en 2001. Un opus qui bénéficie immédiatement des plus belles éloges comme celles de Kruder & Dorfmeister qui le classent parmi les meilleurs disques de l'année. Le style unique de Quantic, une fusion entre la pureté du Jazz et les sons groovy orientés dancefloor, explose au grand jour. A partir de là, le succès ne le quitte plus. Le second album " Apricot Morning " est élu meilleur album de l'année 2002 par Gilles Peterson et " Mishapes Happening " en 2004 (co-produit par Ubiquity) reçoit les félicitations de Cut Chemist, Waxpoetics et DJ Magazine. Dans les intervalles, il reste un remixeur d'exception. Des titres de The Capoeira Twins, Bonobo, Troublemakers, Kyoto Jazz Machine, Roy Hargrove, DJ Greyboy, Charlie Parker ou Miles Davis, sont ainsi passés à la moulinette sauce Quantic. Il est rare aujourd'hui de ne pas trouver ses réalisations dans les bonnes compilations qui se respectent. Mieux encore, il a sorti en mars de cette année sa propre sélection de remixes sur " One Offs, Remixes & B Sides ". Grand fan de Funk, il lui arrive aussi de compiler des raretés comme sur " The World's Rarest Funk 45s " sortie l'année dernière chez Jazzman Records.

Quantic est aussi un producteur illuminé puisqu'il mène divers projets en parallèle de sa carrière solo. Formant d'un coté un duo avec Russ Porter sous le nom de Limp Twins (album " Tales From Beyond The Groove " en 2004), c'est avec le Quantic Soul Orchestra que Holland rencontre un grand succès. Ce projet tourné vers le live sans additifs numériques lui permet de revenir aux sources de la Funk un peu plus dirty chère à son coeur. Il y dépose aussi tous ses talents de musicien multicarte en jouant de la plupart des instruments (Bass, Guitare et même Sitar), ne laissant certaines disciplines qu'à d'excellents artistes comme Alice Russell au chant. Le groupe est crédité de 2 excellents albums, " Stampede " en 2003 et plus récemment " Pushin On " en 2005. A l'image de son leader, la formation est sans cesse " on the road ".

661 jours, 17 heures et 28 minutes après notre premier contact, le prodige va enfin traverser la Manche pour une session What The Funk qui s'annonce époustouflante !

SOULSIT ( What the funk )

Soulist sait ce qu'il veut. De l'eau a coulé sous les ponts depuis le jour où il a voulu booker Quantic. C'est à l'aide d'une détermination de tous les instants qu'il a pu faire venir le prodige de Brighton. Cette détermination est d'ailleurs omniprésente dans ses choix de programmation. En 3 ans, l'ancien programmateur de bar est devenu l'un des organisateurs les plus innovants et créatifs en black music dans la capitale. Keb Darge, Lyn Collins, Eddie Piller, Andy Smith, Alice Russell, Pee Wee Ellis, The Soul Generals, Snowboy, Jazzman Gerald, Sidney, Breakestra, The Rebirth et bien d'autres sont venus honorer de leur présence les What The Funk, vitrine de 3eme Voie, entité qu'il a fondé en 2000.
Coté Djing, Soulist monte en puissance à chacune de ses sorties. Son éclectisme associé à sa culture musicale lui ont permis de figurer parmi des line up prestigieux. En quelques années, on a pu le voir et surtout l'écouter aux cotés de Common, Daddy G, Moby à l'Olympia, Alain Bashung, Sharon Jones & The Dap Kings, King Britt, Oneself, Lotek Hifi, The Unabombers ou encore DJ Krush. Pas mal …
Simon, l'animateur de " Stac & Co " sur Radio Campus ne s'est d'ailleurs pas trompé en le prenant comme partenaire pour proposer des émissions sur l'histoire de la musique dans le monde. Pour Soulist, la musique est la meilleure agence de voyage qui soit.
Jusqu'à maintenant, la production est une corde qui manquait à l'arc de l'artiste. Un manque très bientôt comblé puisque son label Weplay Records (fondé avec Freeworker) devrait nous réserver sa part de surprises pour la fin de l'année 2006. Vu son efficacité dans la programmation musicale, on ne peut que s'en réjouir d'avance.
Pour l'heure, c'est aux platines de La Maroquinerie que Soulist remplira sa mission préférée : faire transpirer le dancefloor !


FREEWORKER ( What the funk )

Que peut on penser du choix du patronyme antinomique de " Freeworker " ? Certes, Alain Radix paye des impôts, cotise pour une retraite de plus en plus utopique, traverse le plus souvent quand le feu est rouge et ne peut toujours pas uriner là où il veut. Pour l'heure, il se contente d'être libre d'aller promener ses sélections festives où bon lui semble et de travailler uniquement avec les hommes de bonne volonté. De ces derniers, il en a côtoyé (il n'y en a pourtant pas beaucoup). Tout d'abord au sein du collectif Sound Of Brothers dans les années 90, sound system multi - ethnique proche du Wild Bunch de Daddy G et de Nelee Hooper, composé d'amis d'enfance avec qui il découvre 10 ans auparavant les émissions pionnières que sont " H.I.P. H.O.P. " de Sidney, " Rapline ", " Deenastyle ", " Yo MTV Raps " ou encore les archives de " Soul Train ".
De là naît son amour du Hip Hop qui se transforme rapidement en amour de la black music dans sa globalité puisque le Hip Hop l'emmène naturellement vers la Funk, le Jazz et la Soul. Sur ce terrain, sa rencontre avec Soulist en 2002 fût le présage d'une collaboration au combien efficace (What The Funk, Les Sons Ouverts, Roue Libre Sound System etc.).
A ses heures perdues, Freeworker en profite aussi pour écrire sur la musique via plusieurs webzines dont wegofunk.com pendant 2 ans. Sa liberté, il l'a retrouve également avec son émission radio " Hocus Pocus ", 1 jeudi sur 2, sur IDFM 98.0, durant laquelle il célèbre (en compagnie de son acolyte hertzien Muzul) le meilleur du bon son.
Après Keb Darge, Freeworker se frotte déjà les mains de croiser les sillons avec une autre pointure de la funky music en la personne de Quantic.


WHAT THE FUNK
SAMEDI.24.JUIN

QUANTIC (TruThoughts)
SOULIST (What the funk)
FREEWORKER (What the funk)




A LA MAROQUINERIE
23 rue Boyer 75020 Paris
M°Ménilmontant ou Gambetta


Entrée : 10 Euros ( avant 1 heure )
12 Euros ( après 1 heure )
Horaire : Minuit à pas d'heure

www.3emevoie.com

Mys 35
------------------- Encart publicitaire -------------------



FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE








--------- Encart publicitaire ---------