Prince - The Chocolate Invasion

Mercredi 28 Juillet 2004

Prince - The Chocolate Invasion
Téléchargeable depuis le site npgmusicclub.com, Chocolate Invasion fait partie de ces compils de titres inédits que Prince ne veut pas, pour une raison ou pour une autre, diffuser par le réseau de la grande distribution. Il les réserve aux auditeurs vraiment motivés qui font la démarche d'aller voir ce qui se passe sur son site. Une sorte de cadeau. Enfin, ce n'est pas donné non plus, et il faudra allonger entre 7 et 10 dollars pour obtenir l'une de ces productions off.

Chocolate Invasion date donc, globalement, d'une dizaine d'années, et fut d'abord révélé au compte-goutte, chanson après chanson, sans mention d'un projet particulier. Aujourd'hui, il apparaît enfin sous la forme d'un véritable album. Et quel album, mazette. Un funk chaloupé, du groove mid-tempo autour de 110 bpm, de la ballade qui rend heureux comme on n'en fait plus. Ce n'est pas l'album du siècle non plus, mais il faut admettre qu'au-dessus de Paisley Park planent de sacrées bonnes vibes, une sorte de microclimat mélodique, et il convient de s'en réjouir.

Déjà, ça commence par un triptyque de chansons miraculeuses. Une ballade comme seul le Maître cinquante-cinq sait les faire, " When Eye Lay My Hand On U ", construite sur un basculement de hanches net et efficace. Et je me dis à chaque fois que Prince, ce monstre du funk, reste également le meilleur compositeur de ballades qui soit. Les pas-d'accord, je les attends derrière le gymnase avec Purple Rain et quelques potes du même tonneau. Enfin bref.

Second titre, un rock revendicatif, une vague allusion aux empêcheurs de funker en rond : " Juda's Smile ". Et hop ! Tous dans la rue pour leur crever les pneus, à ces traîtres. Enfin, troisième pièce de ce trio de tête, le succulent, l'effervescent, l'obsédant, le Le reste ne déçoit pas (sauf un instru inutile, à l'image du très particulier album Xpectation , également downloadable mais pas terrible, en même temps comment prêter attention à un instrumental après N.E.W.S. ?) : entre rock, ballades encore et pur funk. Quelques baisses de tension ("The Dance", qui n'appelle pour tout commentaire qu'un "ah bon" dubitatif), et niveau textes on est toujours dans les mêmes thèmes : le sexe, les meufs, la lutte pour le funk, ces saloperies de maisons de disques, la teuf. Il y a du bon (" Supercute " encore...) et du moins poussé, mais rien en tout cas qui devrait faire regretter l'achat online de cet excellent album.
Voilà, désolé pour cette critique un peu longue, mais un bref "c'est de la bombe mangez-en" m'eut semblé trop spartiate. Allez, je retourne me farcir les oreilles aux petits oignons de "Supercute".


En savoir plus :


Barteo
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE