Le mouvement Black Rio

Samedi 1 Avril 2006

Voyage au coeur de la soul et le funk

Sergio Mendes
Sergio Mendes
Milieu des années 60 : M. James Brown défini les fondations de ce qui sera le funk avec la musique « Papa got a brand new bag » , substituant la fonction harmonique et mélodique des cuivres par des attaques d'une précision chirurgicale. Des frappes marquantes et syncopées, des guitares pleines de swing et la basse toujours détachée, bien en évidence. Evidemment ce style « funkisant » existait déjà dans la musique noire-américaine que ce soit dans le Boogaloo, le Jazz ou le Blues, mais aussi dans le groove de la Bossa Nova typiquement brésilienne, pourtant on peut dire que James Brown a écrit la bible de ce que fût « Le » Funk. Mais on pourrait dire aussi qu’il l’a retranscrit dans un style « propre ». Dorénavant, le concept du rythme dans la musique mondiale ne serait plus jamais le même.

Si vous doutez de l’association faite entre bossa et funk dans les lignes précédentes, écoutez plutôt le piano de João Donato, extrêmement percussif et rempli de rythme, tout comme celui de Sergio Mendes. Ce n’était pas exactement le funk mais ça groovait déjà beaucoup. Rempli de groove était aussi, le premier disque de Jorge Ben ; « Samba Esquema Novo » (1963), un classique du samba /jazz qui marque le début de la carrière d’un mec qui a toujours porté le drapeau des mélanges rythmiques, accompagné par le Trio Mocotò qui sont de retour avec l’album « Samba rock ».
Par la suite ce fût A Banda do Zé Pretinho, qui accompagna Benjor (ndrl : c’est comme ça que tous les Brésiliens appellent Jorge Ben)

Parallèlement, au succès de Jorge Ben, qui nous surprenait avec chacun de ses disques, Wilson Simonal était considéré comme un des meilleurs chanteurs du Brésil, avec sa tête de crooner des bals raffinés ainsi que ses beaux arrangements. Il faut d’ailleurs rappeler que jusqu’alors inconnu, Gerson King Combo accompagnait Simonal en tant que chorégraphe. J’ai le plaisir de connaître personnellement Gerson et de jouer avec lui dans ses shows à Rio de Janeiro.

Gerson King Combo

Gerson King Kombo
Gerson King Kombo
C’est lors d’une discussion bien arrosée que j’ai pu faire un voyage en 1970 avec King Combo . A cette époque, Gerson cartonnait à Rio de Janeiro, en étant un des principaux leader du Mouvement Black Rio. Gerson a ramené au Brésil ce qu ‘il avait assimilé du maître James Brown, en le voyant à un de ses shows à Porto Rico, et c’est plus tard lors d’une excursion aux Etats–Unis avec Simonal qu’il se retrouve avec James Brown et son groupe les JB’s .
Gerson passera une journée dans la suite de Brown, écoutant beaucoup de groove, chantant, dansant, il s’y est beaucoup amusé. De retour au Brésil, King Combo n’avait pas seulement ramené des extraits du groove du Funk, mais aussi toute l’idéologie du mouvement Black Power que l’on retrouve dans les musiques « Mandamentos Black », « Funk Brother Soul » et « Herediteriedade ». Il est probablement la figure la plus funky de tout le Brésil.
Gerson king Combo faisait aussi parti du groupe d’ Erlon Chaves et de Formula 7 , avec Márcio Montarroyos , Helio Belmiro et autres spécimens.

Toni Tornado, qui a connu King Combo a l’époque où ils étaient parachutistes dans l’exercice de leur fonction, a gagné le 5ème Festival National de la Chanson (Festival National da Canção), em 1970, avec la musique « BR-3 », accompagnés par le Trio Ternura , et se pavanant avec une coiffure "Black Power" des plus chevelue. Aujourd’hui « O Dom » fait une carrière d’acteur.


Tim Maia

Tim Maia
Tim Maia
Maintenant parlons du vrai mec : Tim Maia ! Il avait autant de folie que de talent. Baryton, maître d’un timbre de voix sublime qui atteignait des graves monstrueux et des aigus en voix de tête, il jouait de la batterie, de la basse, et de la guitare le tout avec un incroyable swing. Il y a peu de temps, un de ses disques, « O Tim Maia Racional » (le premier volume est sorti en 1975 et le deuxième en 1976) a été redécouvert grâce aux

« muderninhos » et ses albums sont devenus cultes. Enregistrés à la période où Tim Maia faisait parti d’une secte appelée « Cultura Racional » (ndlr :Culture Rationelle, c’est très drôle car leur discours ne l’est pas), le disque est une perle. Rempli de textes hilarants ( que lui prenait évidemment très au sérieux), et de la meilleure qualité possible. Le disque a un style bien 70, merveilleux. Cependant, il vaut mieux rebondir sur des bombes comme
« Tim Maia 76 » , « Tim Maia 78 » et « Tim Maia Disco Club » . Pour ceux que ça intéresse, Cultura Racional demeure encore au : rua carioca, 61.

Cassiano , qui avait chanté dans le Bossa Trio et dans les Diagonais (Trio vocal qui accompagnait Tim Maia), a été une des grandes figures du soul brésilien. En devenant le partenaire de Tim Maia il a réussi à enregistrer quelques-unes de ses compositions telles que « Primavera », « Eu amo você » et « Você fingiu ».
Paulo Zdanowski, qui composait avec Cassiano, a fait parti de la Banda Brylho , avec le chanteur et guitariste Cláudio Zoli , qui lui aussi quand il avait environ 17 ans chantait avec Cassiano, ce fût une grande école pour Zoli.

Après une longue période sans enregistrer, Cassiano participera au dernier album des Banda Black Rio , en nouvelle version, avec en tête de production William Magalhães , fils de Oberdan , saxophoniste qui dirigeait le Banda black Rio , les meilleurs au monde, dans ce style. Zoli participera aussi à ce nouveau Banda Black Rio. Du groupe original, il reste le tromboniste Lúcio Silva , qui jouait dans le Banda Vitoria-Régia , de Tim Maia.

Le mouvement Black Rio
Le style bien original qui mélange Funk, Samba, Jazz et le Dance Floor Black Rio (Gafieira Black Rio) vient de Banda Abolição , dirigé par Dom Salvador et Impacto8 mené par Raul de Souza , tromboniste très recherché aux Etats-Unis où il a même joué avec Earth Wind and Fire.

Vous avez ici les principaux artistes qui sont à l’origine du Funk et de la Soul au Brésil, pendant les années 70. Cependant d’autres grands noms doivent être cités comme ; Carlos Dafé , dont deux de ses albums ont été réédités dans la collection « Dois Momentos », les deux comptent la participation de membres originaux du Banda Black Rio. Lady Zu , la reine du Disco, qui a cartonné en 1978, Bebeto, Toni Bizarro, Orlan Divo et beaucoup d’autres qui ont commencé dans les années 70 et qui continuent encore aujourd’hui.

La nouvelle scène

Ed Motta
Ed Motta
Puis est arrivé Connexão Japeri , amenant sur le devant de la scène un mec génial : Ed Motta lire son interview. A mon humble avis le meilleur chanteur de la scène actuelle. Très sophistiqué dans ses arrangements vocaux, très influencé par Donny Hathaway, multi-instrumentiste, avec une grande passion pour les instruments et les techniques utilisées dans les enregistrements des 70’s. Un authentique expérimentateur du genre.

Funk Como Le Gusta
Funk Como Le Gusta
Skowa et la Mafia, de São Paulo, sans oublier Dj Hum du duo de rappeurs Thaìde & Dj Hum. Puis il y a aussi le danseur Nelson Triunfo porteur du syndrome groove. Mais plus récemment, c’est le groupe Funk Como Le Gusta s’est fait remarqué avec ses influences des grands groupes tels que Tower of Power et Kool & The Gang. En voyant les b[[Funk Como Le Gusta]]b ouvrant le show de Maceo Parker à São Paulo, je n’ai pu m’empêcher de remarquer que c’était le tromboniste Bocato qui jouait avec eux, bien que leur plus grand atout soit la chanteuse à la voix suave Paula Lima qui faisait parti de Banda Zomba et qui vient de sortir son album solo, rempli d’invités, un vrai succès !

Want some more ?


Brazil Soul Power: History of funk and soul music in Brazil


Le mouvement Black Rio

A propos de l'auteur

Fabiano Moreno est chroniqueur de musique noire à Rio de Janeiro mais aussi le leader d’un groupe brésilien bien connu du public « carioca» qui s’appelle MANIFESTO 021( manifesto signifie ici groupe activiste du 021 c’est à dire Rio de Janeiro).
Leur dernier album « Agite depois de abrir » (Agiter après ouverture) est soutenu par Gerson King Combo qui est une légende vivante de la soul brésilienne des années 70.
Leur musique : Un mélange de funk, de soul, de hip hop, de samba et de rock, autant vous dire que ce n’est pas toujours facile à suivre… mais l’esprit y est, la culture aussi, c’est un groupe qui essaie de jouer comme leurs pairs, ce qui s’avère très dur à égaler, pourtant ce qu’ils jouent, les distinguent de la très médiocre Mùsica Populare Brasileira d’aujourd’hui. Manifesto 021 un groupe à suivre…

Traduit du portugais par Nathalie Soares
Le mouvement Black Rio

Fabio Moreno

------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE