Angie Stone - Stone Love

Dimanche 1 Août 2004

J-Records
2004


Angie Stone - Stone Love
Après « Black Diamond » ( Diamant noir ) et « Mahogany Soul » ( Soul d’acajou ), Angie Stone joue les gardienne de menhir en intitulant sont troisième album solo « Stone Love » ( Amour de pierre ). Nul doute que la diva, à plus de 40 ans, croît toujours en l’amour, le vrai, celui qu’elle a chanté durant toute sa carrière. Nul doute aussi que cet opus sonne la fin de son deuil suite à sa séparation avec D’Angelo avec lequel elle a beaucoup travaillé et mis au monde un enfant. « Stone Love » est donc un album qui met en avant les déboires de la vie et les déceptions de l’amour. A la différence des deux autres, plus noirs et introspectifs, il révèle néanmoins un espoir, celui des sentiments retrouvés et éternels.

Que l’on ne se trompe pas, Angie Stone est d’une autre génération, celle des débuts, celle
des parcours chaotiques semés d’embûches, loin des petites lolitas d’aujourd’hui en quête de
gloire et d’argent facile. Ce qui l’élève au rang de diva aux cotés des Aretha Franklin et Tina Turner. Même si la gloire a été tardive pour l’artiste, elle use de ses 15 ans de différences avec ses cadettes pour faire valoir une vibration authentique et efficace. On aurait tendance à
oublier qu’elle travailla avec Sugarhill Records ou qu’elle écrivît pour ses contemporains comme Mary J Blidge, Mantronix, Lauryn Hill ou Erykah Badu, avant de se lancer en solo.
C’est donc l’essence des années 70 à 90 qui transpire encore une fois dans les productions de Stone. De la Soul pure et dure ( ou Nu Soul ) avec des influences Funk et Disco. L’ambiance est globalement plus rythmées que sur les précédents albums et les featuring oscillent entre passé et futur. Coté références, la diva Betty Wright ( récente productrice de Joss Stone ) vient illuminer « That Kind Of Love ». Plus inattendu, mais pas forcément surprenant, la participation de Snoop Dogg sur « I Wanna Thank Ya » sur le sample de « Coming To My Life » de Joey Sims. Snoop rappelant à notre bon souvenir sa période G –Funk. Pour le reste, on retiendra le somptueux duo avec Anthony Hamilton sur « Stay For A While », « Lover’s Ghetto » et l’envoûtant « U Haul ».
Bref, pas grand chose à jeter dans ce nouveau disque qui aux dires de la chanteuse, « est plus ouvert et appréciable en toute circonstance ». « Stone Love » ou tout le talent d’une diva moderne, coulé dans le béton pour l’éternité.


Ecoutez et Achetez ce disque via notre programme partenaire

En savoir plus :


Freeworker
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE