Parliament - Osmium / Rhemium / First Thangs

Jeudi 24 Février 2005

Invictus
1972


Parliament - Osmium / Rhemium / First Thangs
Avant toute chose, une petite explication s’impose. Cet album est disponible sous 3 noms et autant de versions différentes : Osmium, Rhemium, et First Thangs.
Les track-listing sont les mêmes mais compilés différemment. Les morceaux originaux sont renforcés par des bonus qui se trouvent avant ou après le track-listing d’origine, variable en fonction de la version acquise. Ce qui fait que Osmium s’écoute beaucoup mieux du fait que les titres bonus soient à la fin (mais passé Come In Out Of The Rain l’album paraît long) et que First Thangs met plus de temps à réellement démarrer, les bonus étant au début de l’album. Quant à Rhémium…je ne sais pas. Je ne sais pas non plus si tout ceci est bien clair mais poursuivons.

Résumé des épisodes précédents. Après avoir signé son groupe The Parliaments avec le label Revilot, publié quelques singles et connu un hit qui fera de la route dans l’histoire du P., I Wanna Testify , Clinton connaît des problèmes avec ce même label, n’est plus propriétaire du nom et refuse d’enregistrer quoique ce soit pour le compte de celui-ci. En bon roublard qu’il est (déjà), l’ami George signe le même groupe (plus quelques renforts) sous un autre nom et sur un autre label : Funkadelic sur Westbound. Entre temps Revilot est tombé dans l’escarcelle d’Atlantic et Funkadelic a commencé sa route… Fin des démêlées, Clinton retrouve les droits du nom The Parliaments et signe chez Invictus sous le nom de Parliament tout court.

Le Parliament que voilà est pourtant bien loin de l’ambiance dance-floor du Parliament de Mothership Connection, The Clones Of Dr Funkestein, Placebo Syndrome : pas de cuivres déchaînés, pas d’énormes lignes de basses de Bootsy.…Mais c’est normal puisqu’il s’agit du line-up de Funkadelic ! Encore une fois, tout n’est pas aussi simple : on n’est pas non plus dans une ambiance déjantée, expérimentale et blues-rock, pas de hurlements surgis de nulle part mais des voix qui chantent vraiment…Mais alors c’est quoi ce disque ??!! Pour faire simple, on pourrait dire que c’est un pur chef d’œuvre, un ovni dans l’univers du P. parce que ne se rattachant ni à Funkadelic, ni à Parliament.

Pour faire plus détaillé, il s’agit d’un hallucinant puzzle de styles, d’ambiances et de genres différents qui pourtant s’enchaînent les uns aux autres avec une cohérence incroyable. L’acidulé Fantasy is reality , la révolte du champ de coton qui gronde sur les chœurs de Come in Out Of The Rain , la guitare d’Eddie qui investi l’église sur Livin’ The Life (les paroles m’insupportent au possible mais ce morceau est tellement fabuleux avec l’intro de piano de Bernie et les chœurs Gospel…), le hit funky Breakdown (rhooo le beat !!!), le country Little Old Country Boy et sa guimbarde qui groove, le gaëlique Silent Boatman, le très vocal Put Love In Your Life, le rocailleux Funky Woman …Que des perles qui ont pour l’essentiel 2 points communs : les arrangements de Bernie qu’il soient de cordes ou de clavier ; et les riffs assassins de cette guitare qui joue un funky rock n’ roll
Un disque d’autant plus important et capital qu’il renferme les bases de futurs morceaux de Funkadelic : Red Hot Mama (que l’on retrouvera plus tard sur Standing On The Verge Of Getting On…et dans un tas de versions différentes), I Call My Baby Pussicat qui ressortira dans une version enrichie sur America Eats Its Young (et dont le riff est utilisé sur Livin’ The Life puis le sera ensuite sur Hardcore Jollies ), Loose Booty (une partie se retrouvera aussi sur America…) et le riff de Livin The Life qui servira sur Hardcore Jollies (et qui, si vous avez suivi, est aussi sur Call My Baby Pussycat).
Le Parliament avec cette formation ne sera le groupe que d’un seul album, le nom Parliament ne ressortira qu’en 1974 avec Up For The Down Stroke mais n’aura plus rien à voir avec celui de Osmium, First…(c’est bon, je vais pas l’écrire à chaque fois !). Reste donc cet album unique incroyablement riche et varié, pièce essentielle de l’édifice P. Funk.

New Funk Times Toute l'actualité du P Funk
The Mother Page Impressionante base de données sur le P Funk, une adresse incontournable
George Clinton Le site web officiel de George Clinton

Pour écouter et acheter ce disque

Muzul
------------------- Encart publicitaire -------------------



--------- Encart publicitaire : Aidez-nous à maintenir les archives en ligne en cliquant avant d'acheter sur amazon ^^ Merci ! ---------

Amazon

FACEBOOK




James Brown !
tee-shirt funk inc

James Brown !
tee-shirt funk inc




NEWSLETTER



RECHERCHE